Saint-Étienne-du-Rouvray : cinq ans de prison pour un Youtubeur

Saint-Étienne-du-Rouvray : cinq ans de prison pour un Youtubeur

Mamadou Segpa : le youtubeur condamné à 5 ans de prison pour radicalisation

Une attaque qui s'avérera être celle de l'assassinat, le 26 juillet 2016, du père Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray.

Connu sous le nom de "Mamadou Segpa", le personnage qu'il incarnait sur Youtube, Omar a été condamné ce vendredi à cinq ans de prison pour association de malfaiteurs à visée terroriste. Il encourait jusqu'à 10 ans de prison. "Pour les bienfaits d'un épisode, cependant, Omar commence à regarder des images de propagande de Daesh, au point même d'en devenir totalement accro. " On va dire que c'était une radicalisation " cinématographique " ", explique alors le jeune homme au tribunal. Il décrit même une addiction à ces vidéos, auxquelles il était "drogué": "Y a aucune différence entre la cocaïne et les vidéos de Daesh, à chaque fois on veut savoir ce qui va se passer", et avoue avoir fini par tenir le même discours qu'elles.

Et de spectateur, il devient acteur: La justice lui reproche des velléités de départ en Syrie, des échanges répétés au sein de la "jihadosphère" avec le propagandiste Rachid Kassim notamment. Pour les bienfaits de sa vidéo, le jeune homme doit se documenter et regarde alors de nombreuses vidéos sur l'Etat Islamique. Par "peur", dit-il, il n'en avait pas parlé à la police.

Les contours de l'accord de rapatriement en Birmanie restent flous — Rohingyas
Le gouvernement myanmarais " devra nous rendre nos maisons et nos terres pour que nous puissions retourner dans nos villages", a-t-il ajouté.

Le 26 juillet, pendant la garde à vue d'Omar, le père Hamel est égorgé dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray. Et quand les enquêteurs identifient formellement Abdel Malik Petitjean, la policière "m'a fait un signe de la tête".

"Je culpabilise", a-t-il assuré au tribunal. Le lendemain, la police débarque chez lui pour une perquisition et saisit la vidéo. Le jeune homme affirme aujourd'hui avoir pris conscience de la gravité de ses actes. Le procureur avait demandé sept ans, avec période de sûreté des deux tiers. Un paroissien a également été grièvement blessé lors de cette attaque. Elle suit toujours son cours.

Le Nord placé en vigilance orange — Neige-verglas