Tension avec la Corée du Nord : La nouvelle provocation de Donald Trump

La joute verbale en Donald Trump et Pyongyang ne se tasse pas

La joute verbale en Donald Trump et Pyongyang ne se tasse pas. Image Keystone

Le président américain a franchi un nouveau cap sur Twitter, traitant dans un tweet le dirigeant nord coréen Kim Jong-un de "petit et gros": "Pourquoi Kim Jong-un m'insulterait-il en m'appelant "vieux", alors que je ne l'appellerais JAMAIS "petit et gros"? Eh bien, j'essaie tellement d'être son ami - et peut-être qu'un jour cela arrivera!"

Jusqu'à présent, chaque fois que Trump a élevé le ton, Pyongyang a reculé.

Pour rappel, la Corée du Nord a accusé samedi le président américain Donald Trump d'effectuer en Asie une tournée de " va-t-en-guerre en vue d'une confrontation pour priver la République populaire démocratique de Corée de sa dissuasion nucléaire défensive", a rapporté l'agence officielle KCNA.

Rajoy dissout le parlement de Catalogne, soutien international — Catalogne
Ces mesures, a-t-il poursuivi "privent pratiquement les institutions de la généralité de ses principales attributions". Dans la foulée, le Sénat espagnol a approuvé une mesure sans précédent en 40 ans, la mise sous tutelle de la région.

Donald Trump est également revenu, dans sa série de tweet matinaux, sur la question de la Russie, critiquant les "haineux et les imbéciles" au lendemain de son échange avec Poutine. "Elles exposent votre régime à un grave danger", avait-il ajouté.

Bien que le régime nord coréen n'a pas effectué de test nucléaire depuis plus d'un mois, le Président Trump vient une nouvelle fois de donner du grain à moudre à son homologue nord coréen.

La Corée du Nord n'a pas fait de test de missile depuis le 15 septembre, après plusieurs tirs de missiles balistiques effectués plus tôt dans l'année.

L1 - PSG / Kylian Mbappé : " Neymar, c'est un homme comme tout le monde "