Retailleau succède à Fillon — Force Républicaine

JEAN-SEBASTIEN EVRARD  AFP

JEAN-SEBASTIEN EVRARD AFP

Il assure toutefois ne pas être là pour "remettre les pendules à l'heure". "Je n'en ai ni le cœur, ni d'ailleurs le droit", a expliqué l'ancien Premier ministre devant quelque 500 partisans. "Dans la défaite, le chef se retire sans chercher d'excuses, sans donner de leçons, c'est la règle que je me suis fixée".

"Je suis présent à cette assemblée générale pour passer le témoin et pour vous dire que notre association doit poursuivre sa mission", a-t-il conclu au moment de passer le témoin à Bruno Retailleau, qui fut le coordonateur de sa campagne présidentielle.

L'ex-candidat LR à la présidentielle a annoncé qu'il quittait la vie politique, dimanche 19 novembre.

"Ce que nous avons fait ensemble n'est pas vain".

Equipe de France : Quand Varane compare la France à l'Allemagne
L'équipe de France a pourtant marqué deux fois grâce à un doublé de l'attaquant des Gunners, Alexandre Lacazette . Alexandre Lacazette en a profité pour inscrire un doublé (33e, 71e).

Décrit comme "ému" par plusieurs participants interrogés par l'AFP, l'ancien Premier ministre, mis en examen dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de sa femme et de ses enfants, a reconnu que "la politique peut vous détruire", après avoir "dévoré cette vie qui, en réalité, n'en est pas vraiment une". Il y a un an, François Fillon célébrait pourtant sa victoire inattendue à la primaire de la droite.

Critiqué par une partie de la droite pour avoir maintenu sa candidature à la présidentielle, malgré ses déboires judiciaires, François Fillon n'a donc pas voulu régler ses comptes, mais a tout de même lancé quelques piques à destination des ses adversaires et d'Emmanuel Macron: "Certains estiment qu'il n'y a plus de clivages, qu'il n'y aurait plus, en définitive, qu'une seule politique possible". Bruno Retailleau a enfermé François Fillon dans le bunker.

François Fillon tourne la page, et Bruno Retailleau prend sa place... Bruno Retailleau n'a rien dit ce dimanche, à la tribune de la convention de Force Républicaine, de l'élection du président des Républicains, qui aura lieu dans trois semaines. "Durant la présidentielle, le patron du groupe LR au Sénat avait incité François Fillon à résister à toutes les revendications de Laurent Wauquiez, notamment lorsque celui-ci avait réclamé la direction de LR".

Merkel préfère des élections anticipées à un gouvernement minoritaire
`Oumuamua : astéroïde interstellaire en forme de cigare