Mort suspecte d'un couple de policiers à Saint-Jal — Corrèze

Corrèze Un policier se suicide après avoir possiblement battu sa femme à mort

Corrèze : un couple de policiers meurt dans le week-end

Son épouse travaillait dans le même commissariat. En effet, selon les informations de France 3 Nouvelle-Aquitaine, un couple de fonctionnaires de police a perdu la vie ce week-end dans des circonstances assez obscures qui laissent penser à un drame familial. Juste après la mort de cette femme, son mari, policier lui aussi, s'est donné la mort à son domicile, avec son arme de service.

Un policier de 55 ans s'est suicidé, dimanche 12 novembre, avec son arme de service, près de Tulle (Corrèze), quelques heures après la mort suspecte de son épouse, également policière, rapporte France Bleu Limousin. Dans la nuit de vendredi à samedi, la femme du couple, transporté à l'hôpital de Limoges, n'a pas survécu à de graves blessures.

108 assignations déposées contre Merck
En mars 2017, le laboratoire Merck Serono, filliale du groupe allemand dont le siège français est à Lyon a mis sur le marché une nouvelle formule du Lévothyrox .

L'affaire est sensible. C'est pourquoi le parquet de Tulle refuse, ce lundi à la mi-journée, de communiquer sur le sujet après la mort de deux policiers ce week-end, domiciliés à Saint-Jal et en poste au commissariat de Tulle. L'enquête est menée par la brigade de gendarmerie d'Uzerche (Corrèze) et les corps des deux victimes doivent être autopsiés à Limoges. Chacun laisse derrière lui un enfant d'une précédente union.

Un séisme fait des centaines de morts en Iran et en Irak