Les frais bancaires coûtent encore plus cher pour les clients en difficulté

EcoDigest									
					
								500 EUROS			
				20 % des ménages en difficultés payent plus de 500 euros par an de
frais bancaires

EcoDigest 500 EUROS 20 % des ménages en difficultés payent plus de 500 euros par an de frais bancaires

C'est quasiment dix fois plus que pour les clients lambda qui peuvent rencontrer de temps en temps des indices de parcours: pour eux, la facture moyenne annuelle est de 34 euros seulement.

C'est une nouvelle fois l'association 60 Millions de Consommateurs, assistée de l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) qui montent au créneau pour dénoncer ce scandale financier.

Remboursement difficile. Si ces commissions sont imposées, il est toutefois possible de négocier un remboursement avec sa banque.

Washington lève l'embargo économique — Soudan
L'un des rares dossiers pour lesquels l'administration Trump poursuit l'action de la précédente. Oussama Ben Laden y a notamment résidé quatre ans.

En cause, selon les associations, l'explosion des coûts facturés au client dès qu'un découvert est dépassé ou qu'un paiement est rejeté, au risque d'empêcher sa situation financière de se redresser. "Une machine infernale" dénonce 60 Millions de consommateurs instaurée par l'ensemble des établissements français (exceptées les banques en ligne) qui s'apparent à un mécanique de facturation devenue, poursuit-elle, "ahurissante". S'appuyant sur une consultation menée par la CGT Banque et Assurance auprès des conseillers adhérents, le magazine révèle que plus de la moitié des analyses sont désormais automatisées. Car les frais cités ci-haut seraient dans la majorité des cas prélevés de manière automatique. La Banque Postale (LBP) est la moins chère (160 euros). Si les banques ont pour habitude de vous prélever des frais dès que vous dépassez un certain montant, savez-vous qu'en la matière elles ont tendance à en rajouter?

Cependant l'UNAF tient à souligner "Les plus fragiles ne sont cependant pas les plus punis". Et cela peut aller très vite: commission d'intervention (8 euros), rejet d'un chèque inférieur à 50 euros (30 euros, 50 euros si le chèque est supérieur à 50 euros), rejet d'un prélèvement de plus de 20 euros (20 euros).

Oui, il est normal de devoir payer des agios lorsque son compte est à découvert. Près de 9 conseillers sur 10 estiment par ailleurs que le montant de ces frais occasionne des violences verbales et parfois physiques en agence. L'association conclut par un constat affligeant, celui que l'ensemble des frais liés aux incidents de fonctionnement représentent 30 à 35% du chiffre d'affaires des banques de détail, soit 6,5 milliards d'euros par an. On comprend que les banques sont réticentes à changer quoi que ce soit... Ces frais punitifs auraient généré un bénéfice net de 4,9 milliards d'euros en 2016. Selon 60 Millions de Consommateurs, "les plus impactés par l'âpreté bancaire sont plus souvent des personnes qui travaillent (ou des retraités) et ne parviennent pas à faire face à leurs dépenses ".

Mercato : Ben Arfa et Puel réunis à Leicester ? C'est une évidence