Donald Trump fait pleurer la veuve d'un soldat

Mike Theiler  Reuters                       Trump qualifié

Mike Theiler Reuters Trump qualifié"d'insensible, après une remarque à la veuve d'un soldat américain

"L'élue démocrate a complètement inventé ce que j'ai dit à l'épouse d'un soldat mort au combat (et j'ai la preuve)".

"L'élue Frederica Wilson, qui était présente aux côtés de la famille lors de l'appel (et en a entendu une partie sur haut-parleur), a affirmé sur CNN que Donald Trump avait manqué de compassion". Les propos honteux de Donald Trump continuent de faire le tour de la toile. "Je n'ai pas entendu toute la conversation téléphonique mais je l'ai entendu dire 'je suis sûr qu'il savait ce pour quoi il s'engageait, mais ça reste douloureux'", des propos rapportés par l'élue démocrate Frederica Wilson. "C'est comme s'il avait été assassiné là-bas'", s'est souvenu cet homme, résident de Zebulon, en Caroline du Nord. Cette fois, le président américain a créé un vif émoi en faisant pleurer la veuve d'un soldat américain, tué le 4 octobre dans une embuscade au Niger. Donald Trump, qui reprochait à ses prédécesseurs de délaisser les veuves de guerre, a tenu à parler à Myeshia Johnson, mais ses propos durs ont profondément blessé la jeune veuve.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee-Sanders, a ensuite clarifié l'existence d'une "preuve": pas d'enregistrement, "mais il y avait plusieurs personnes dans la pièce".

Cette dernière a déploré, sur les chaines de télévision américaines, les mots choisis par le président américain. Elle a aussi jugé "affligeant" qu'une élue cherche à politiser ce dossier, une accusation qui a été portée contre le président par nombre d'élus démocrates.

Sebastian Vettel (Ferrari) peut-être pénalisé à Suzuka
Aucun des deux pilotes ne sera en revanche sanctionné pour leur comportement, les commissaires ayant classé l'affaire sans suite. Ah, si Sebastian Vettel s'était élancé dans les premières positions.

"Je leur ai écrit (aux familles, ndlr) des lettres personnelles", avait expliqué le président lundi, plus de 10 jours après l'attaque qui a coûté la vie à La David T. Johnson.

La mère du sergent a confirmé qu'elle et ses proches se trouvaient également dans la voiture. "Si vous regardez le président Obama et d'autres présidents, la plupart d'entre eux n'ont pas appelé [les proches des soldats tombés au combat]". Le quotidien a interrogé les familles de 13 Américains tués au combat depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump. Selon le quotidien, la moitié environ ont reçu un appel du président, les autres n'ont jamais eu de signe de lui. "Mais la somme n'a, selon lui, jamais été versée".

Interrogée mercredi, une porte-parole de l'exécutif américain a déclaré que "le chèque a été envoyé", jugeant "répugnant que les médias utilisent ce qui devrait être reconnu comme un geste sincère et généreux, fait à titre privé par le président, pour promouvoir leurs préjugés".

Catalogne: Madrid va lancer la procédure de suspension d'autonomie