Assassinat d'une blogueuse qui dénonçait la corruption de l'Etat — Malte

Malte: assassinat d'une blogueuse ayant accusé le gouvernement de corruption

Journaliste assassinée à Malte : « C'est une guerre contre l'Etat et le crime organisé », écrit son fils

"Aujourd'hui est une journée noire pour notre démocratie et notre liberté d'expression".

C'est par ces mots que le fils de la journaliste d'investigation maltaise Daphne Caruana Galizia, assassinée lundi dans l'explosion de son véhicule à Bidnija dans l'île de Malte, débute un long post sur son compte Facebook en anglais dans lequel il dénonce sans détour les responsabilités d'un " Etat mafieux " et une " culture de l'impunité " érigée en système de gouvernement. "Nous sommes un peuple en guerre contre l'Etat et le crime organisé, qui ne se distinguent plus l'un de l'autre", a-t-il ajouté. La mort de la journaliste a ému l'ensemble des responsables européens et pose, de fait, une nouvelle série de questions sur les affaires de corruption que Daphne Caruana Galizia avait commencé à mettre au jour. Mais elle a également été prise pour cible car elle était la seule personne à le faire. "J'ai regardé par terre et j'ai vu le corps déchiqueté de ma mère", a raconté Matthew Caruana Galizia. Au printemps, à la suite de la publication par de nombreux organes de presse en 2016 des "Panama papers ", elle avait mis en cause Michelle Muscat, la femme du Premier ministre, qui aurait touché 1 million de dollars de la fille du président d'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, en échange de l'autorisation donnée à une banque azérie de travailler à Malte. "Le plus gros mensonge de l'histoire politique maltaise", avait réagi Joseph Muscat.

La nouvelle fusée de SpaceX fera Paris - New York en 30 min
Si nous y parvenons, alors toutes les ressources (...) pourront être allouées à ce système. Fini les avions, c'est en fusée qu'Elon Musk veut faire voyager les touristes du futur.

"Je n'oublierai jamais comment j'ai couru autour du brasier dans le champ, en essayant d'ouvrir la porte alors que le klaxon sonnait encore (.)". Retour sur les faits d'armes de celle qui se décrivait comme une "journaliste d'opinion". "La situation est désespérée", écrivait-elle.

Âgée de 53 ans et mère de trois enfants, Daphne Caruana Galizia a été à l'origine de graves accusations de corruption contre le gouvernement de son pays, qui avaient provoqué des élections anticipées en juin.

Star Wars. Le prochain film sur Han Solo a un titre... Solo !