Une information judiciaire ouverte pour "terrorisme" — Explosifs à Villejuif

Laboratoire d'explosifs à Villejuif. Détention requise pour deux suspects

Laboratoire d'explosifs à Villejuif : le troisième homme libéré

Mercredi, un laboratoire artisanal d'explosifs avait été découvert par hasard: une fuite d'eau dans un appartement de l'immeuble où il se trouvait a mené à l'intervention d'un plombier mercredi matin. L'un d'entre eux a vu sa garde à vue levée ce dimanche 10 septembre à 9 heures, a indiqué le parquet de Paris.

Quatre jours après la découverte d'explosifs dans un atelier clandestin à Villejuif en Val-de-Marne, le procureur de la République tient une conférence de presse. Ils ont été mis en examen notamment pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et fabrication d'explosifs.

Le parquet vient d'annoncer que deux des suspects avaient été placés en garde à vue.

Washington ordonne à Moscou de fermer le consulat russe à San Francisco
Les États-Unis ont ordonné la fermeture du consulat russe de San-Francisco et des représentations commerciales de cet État à Washington et New York.

C'est le même explosif que des membres de la cellule djihadiste démantelée en août en Catalogne tentaient de confectionner lorsque la maison qu'ils occupaient a explosé. En revanche, un homme radicalisé de 37 ans et le propriétaire, âgé de 36 ans, ont été déférés devant le procureur. Trois hommes avaient été interpellés par la suite. Il pourrait être en contact avec des djihadistes en Syrie.

Jeudi, lors d'une perquisition, les enquêteurs ont encore trouvé quelques litres de produits chimiques pouvant servir à fabriquer du TATP, dans un box loué à Thiais (Val-de-Marne) par le propriétaire du logement de Villejuif.

Selon le procureur de Paris, le deuxième homme a également été en relation directe en 2016 avec Rachid Kassim, un propagandiste francophone de l'EI vraisemblablement tué depuis dans un bombardement de la coalition anti-EI dans la zone irako-syrienne. La France est frappée depuis 2015 par une vague d'attentats jihadistes ayant fait 239 morts.

Un deuxième titre en 2 jours pour Hingis