Glyphosate. "Hors de question" que la France prenne une position unilatérale

Le Gouvernement multiplie les déclarations envisageant une interdiction du glyphosate en agriculture d'ici la fin du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron

Le glyphosate interdit en France pour tous les usages d'ici 2022

Le Premier ministre Edouard Philippe a décidé que le désherbant controversé glyphosate serait "interdit en France" d'ici 2022 pour tous les usages, y compris en agriculture, a annoncé ce lundi le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

La Commission a proposé aux Etats de renouveler pour 10 ans la licence d'exploitation du glyphosate.

"Le Premier ministre a (.) arbitré pour faire en sorte que ce produit soit interdit en France, ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et qui menacent la santé des Français, d'ici la fin du quinquennat", a déclaré Christophe Castaner sur BFMTV et RMC. "La France votera contre cette proposition, comme elle l'a clairement indiqué dès le mois de juillet", précise le texte. Sans plus de détail sur le calendrier de transition.

Cela veut tout simplement dire que l'interdiction de l'utilisation du glyphosate par les agriculteurs n'est pas du tout, ni programmée à brève échéance, ni certaine, comme le laisse penser le Gouvernement. " L'objectif est qu'on puisse trouver des produits de substitution d'ici la fin du quinquennat " a-t-il déclaré, sans donner de date butoir pour un retrait. Le vote sur le renouvellement pour dix ans dans l'Union européenne de la commercialisation de ce pesticide, le plus utilisé au monde et classé en 2015 "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer, doit normalement avoir lieu les 5 et 6 octobre.

Jake LaMotta dit "Raging Bull" est mort
Jake LaMotta , l'un de ses plus illustres champions, est décédé ce mercredi des suites d'une pneumonie à 95 ans. Jake LaMotta, champion du monde de boxe des poids moyens de 1949 à 1951, est décédé mardi à l'âge de 96 ans.

Rappelons que l'utilisation non agricole du glyphosate par les collectivités dans les espaces ouverts au public est déjà interdite en France depuis le 1er janvier 2017.

"Cette annonce a immédiatement déclenché une très vive réaction du principal syndicat agricole FNSEA, selon lequel il est " hors de question " que la France prenne une position " unilatérale ", différente de ses voisins européens.

"Christiane Lambert s'est réjouie des actions lancées depuis une quinzaine de jours par la FNSEA, et notamment la manifestation sur les Champs-Elysées".

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert avait évoqué vendredi une période de transition possible "de cinq à sept ans", précisément pour laisser le temps de mettre en place des mesures alternatives.

Le décret anti-immigration étendu à trois nouveaux pays — Etats-Unis