"Aujourd'hui, le FN est mort" — Sophie Montel

Donald Trump et sa femme Melania arrivent à bord d'Air Force One à l'aéroport de Fiumicino à Rome. L

2 People Anglo-saxons Au Vatican Melania Trump confond"potica et"pizza lorsqu'elle s'adresse au Pape François

En tout cas, ajoute-t-il, " on ne se donne plus les moyens de gagner " et " le rétrécissement va mener à une audience électorale de plus en plus faible.

Rien ne va plus entre Marine Le Pen et Florian Philippot. "Bien sûr, je quitte le Front national", a déclaré Florian Philippot sur France 2 en disant contester la réorganisation du parti d'extrême droite. "Ecoutez, je n'ai pas le goût du ridicule, je n'ai jamais eu le goût de rien faire, donc je quitte le Front national".

Mais Marine Le Pen ne considère pas pour autant que Florian Philippot sera son Bruno Mégret.

Selon lui, le fait qu'il préside depuis le 15 mai l'association Les Patriotes n'est qu'un " prétexte ". Il rappelle son engagement au sein du mouvement notamment durant la campagne présidentielle, il faisait partie du conseil stratégique où il était chargé des questions d " Education (Alain Avello est président du collectif Racine). Le parti frontiste n'a envoyé que huit députés à l'Assemblée nationale.

Sur Twitter, Sophie Montel, fidèle de l'eurodéputé, a annoncé qu'elle prenait aussi la décision de quitter le FN. Un certain nombre de cadres et un certain nombre d'élus vont faire pareil dans les jours à venir. Un simple repas qui va devenir avec le "CouscousGate" un véritable message politique pour les amis de Florian Philippot.

Jusqu'à l'élection présidentielle de mai 2017 où malgré un score historique pour l'organisation d'extrême droite (33,90 %), Marine Le Pen doit s'incliner au second tour face à Emmanuel Macron.

PSG : Ben Arfa va saisir la Ligue
Cette mise à la disposition de la N2 ressemble à une - nouvelle - sanction de la part du club. Mais l'international ne s'assoira pas sur sa dernière année de contrat .

Tout en disant "regretter" le départ de son bras gauche, la présidente du FN a tenu à minimiser l'événement: "Le Front national s'en remettra sans difficulté", a assuré Marine Le Pen, qui assure que son parti compte "beaucoup de talents". De son côté, Marine Le Pen dans Le Figaro, juge, simplement, queLes Patriotes est un nom "ringard".

Pour Florian Philippot, "cette refondation (cache) un retour en arrière terrible, le FN rattrapé par ses vieux démons".

Il était temps! Reste maintenant à changer de ligne. "Je pense qu'on sera tous unis pour pouvoir repartir au combat". Pour rappel, Florian est gaulliste, il a été à un moment proche du chevènementisme, donc il était l'incarnation même du fait que le Front était en capacité d'accepter le rassemblement des patriotes. Quel est l'avenir pour vous aujourd'hui?

Si certains voient le départ de Florian Philippot comme une bonne chose, les départs à répétition peuvent aussi être un signe de fragilité. Je n'entend évidemment pas cesser de me battre pour mon pays. "On voit des expressions inquiétantes ressurgir sur la dédiabolisation".

Marine Le Pen, jusqu'à récemment, le défendait "à mort", se plaignait un apparatchik du parti. Elle avait d'ailleurs été évincé de la présidence du groupe Front national à la Région Bourgogne-Franche-Comté pour des interventions en faveur de la contraception et de l'avortement. Les deux partagent la volonté de dédiaboliser le FN et de l'orienter sur une ligne faisant la part belle à la critique de l'Union européenne, en s'éloignant des obsessions et des outrances de Jean-Marie Le Pen.

L'OL toujours en colère contre l'arbitrage face au PSG