Arrestation "importante" d'un homme de 18 ans — Attentat de Londres

Attentat à Londres ? Une explosion dans le métro

Londres : explosion dans le métro, services d'urgence sur place

Selon un nouveau bilan publié par les services de santé samedi matin, 30 blessés, dont aucun grièvement atteint, avaient été traités à l'hôpital après l'attentat de vendredi matin à Londres.

Un "incident" s'est produit ce matin dans le métro londonien, station Parsons Green. Scotland Yard a confirmé, dans la matinée, qu'il s'agissait d'un acte "terroriste". La police a annoncé traiter l'incident comme un acte terroriste et le gouvernement a convoqué une réunion d'urgence.

Scotland Yard a ajouté que l'enquête se poursuivait et que le niveau de menace terroriste restait " critique " et que les policiers armés déployés restaient en place pour assurer la sécurité. L'Etat islamique a revendiqué l'explosion selon son organe de propagande Amaq.

Questionné par SkyNews, le ministre britannique des Affaires Etrangères, Boris Johnson, a appelé la population au calme: "Mes informations sont limitées, j'en ai peur, et il est très important de ne pas spéculer pour l'instant". Plusieurs ambulances ont été envoyées sur place avec du personnel entraîné à intervenir dans des conditions dangereuses, a précisé Ouest France.

PSG : Ben Arfa va saisir la Ligue
Cette mise à la disposition de la N2 ressemble à une - nouvelle - sanction de la part du club. Mais l'international ne s'assoira pas sur sa dernière année de contrat .

D'après plusieurs témoins, l'explosion a eu lieu à 8h20, à l'heure de pointe, alors que le métro était à l'arrêt à Parsons Green. Des photos diffusées sur Twitter montrent un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l'intérieur d'une rame de métro. "Beaucoup de gens criaient, hurlaient", explique-t-il. "Il y avait une femme qui a dit avoir vu un sac, un flash et un bang. De toute évidence quelque chose a explosé".

Louis Hather, 21 ans, qui se rendait à son travail et se trouvait dans la rame, a décrit à l'AFP une scène de panique: " des gens qui criaient et se précipitaient dans les escaliers ".

La BBC évoque aussi des témoignages rapportant " qu'au moins un passager " a été brûlé au visage.

Attentat de Londres : Donald Trump provoque une nouvelle polémique