Une voiture fonce sur des militaires en France

Des militaires de l'opération Sentinelle armés de Famas à Paris le 30 décembre 2015

Des militaires de l'opération Sentinelle armés de Famas à Paris le 30 décem

"C'est sans aucun doute un acte délibéré parce que ça s'est passé dans une voie qui est un cul-de-sac devant le casernement de ces militaires et ce véhicule, visiblement, attendait qu'ils sortent pour rejoindre leur véhicule et leur a foncé dessus".

Six militaires de l'opération Sentinelle ont été blessés mercredi matin par une BMW qui a foncé sur eux dans le centre de Levallois-Perret, une petite ville située à l'ouest de Paris. "Je ne peux pas commenter en quoi que ce soit ni les conditions de l'arrestation ni évidemment les éléments qui relèveront de l'enquête, mais je veux féliciter l'ensemble des forces de sécurité qui dans un délai très court ont permis d'appréhender le suspect, principal à ce stade, de cette attaque", a-t-il poursuivi. Un policier a été légèrement blessé par une balle perdue. "L'enquête en cours déterminera ses motivations et les circonstances dans lesquelles il a agi".

Un groupe de soldats de l'opération Sentinelle a été renversé ce mercredi matin à Levallois-Perret. Le véhicule est également activement recherché, a précisé Gérard Collomb.

Le maire de Levallois, siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui lutte notamment contre le terrorisme en France, avait précisé que les services de police avaient visionné les caméras de surveillance qui ont "vu parfaitement l'impact du véhicule sur les militaires", ce qui a permis de suivre la trace du fuyard.

L'incroyable CSC de 40m de Kondogbia
L'Inter s'est imposé 2-1 face à Chelsea ce samedi lors du dernier match de l'International Champions Cup. Sous l'insistance de Michy Batshuayi, Milan Skriniar a presque marqué contre son camp (39e).

La préfecture du département des Hauts-de-Seine a évoqué un "acte a priori volontaire", à propos de cet incident qui intervient quatre jours après une tentative d'attaque contre d'autres soldats en patrouille antiterroriste sur le site de la Tour Eiffel à Paris.

L'attaque de Levallois-Perret n'a, pour l'heure, pas été qualifiée de terroriste bien que le parquet antiterroriste ait été saisi. Lundi, il a été renvoyé en hôpital psychiatrique.

■ L'ampleur de l'opération a déjà été réduite - de 10.000 à 7.000 hommes - et les patrouilles sont désormais "dynamiques" pour éviter que les militaires servent de cibles statiques. Le 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé qu'elle allait être revue "en profondeur afin d'avoir une plus grande efficacité opérationnelle et de prendre en compte l'effectivité et l'évolution de la menace". Les faits se seraient déroulés au moment de la répartition des effectifs et de la prise de fonction des militaires, qui font partie du 35 régiment d'infanterie.

"Il faut maintenant s'inscrire dans la durée, et déployer nos efforts de façon un peu différente".

Edmilson : "Le PSG ? Un pas en arrière pour Neymar"