Transfert: la France attend Neymar, l'Espagne gronde

Al-Khelaifi est ravi du recrutement de Neymar au PSG

Al-Khelaifi est ravi du recrutement de Neymar au PSG

Alors que le versement de la somme exigée par la clause libératoire a été versée par les avocats mandatés par le PSG, soit 222 millions d'euros, la liga espagnole refuse de valider le transfert.

Le PSG est, pour sa part, resté muet.

Foulera-t-il le sol de la capitale vendredi, avant de jouer son premier match sous les couleurs parisiennes samedi face à Amiens?

De Toulouse à la LFP, tous ont applaudi des deux mains le possible transfert de Neymar au PSG.

Cette clause libératoire astronomique, permettant au joueur de rompre son contrat avec le Barça, ferait exploser le record actuel des 105 millions d'euros, hors bonus, dépensés à l'été 2016 pour le transfert de Paul Pogba de la Juventus Turin à Manchester United. Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG.

L'application mobile pour gérer le online de la Switch est enfin disponible
Vous pouvez également voir votre pourcentage de missions terminées dans le Mode Héros et la surface totale que vous avez encrée au cours de vos parties.

Le Barça et le Real Madrid ont dominé la Ligue des champions ces quatre dernières années, mais Javier Tebas affirme ne pas défendre les seuls clubs espagnols. Le maillot extérieur, couleur jaune Brésil, était déjà omniprésent, et les supporters étaient toujours aussi nombreux à faire la queue aux portes de la boutique du club pour s'offrir eux aussi le maillot floqué du N.10 de Neymar Jr. En tout cas, avant de signer son contrat faramineux avec le PSG, où il toucherait quelque 30 millions d'euros net par an, selon des estimations de la presse. Bref, une image qui peut se monnayer dans les produits dérivés sur toute la planète, avec un prisme marqué pour l'Asie et l'Amérique latine. Neymar "s'en va pour l'argent".

L'officialisation conclut une journée qui a eu droit à son rebondissement, comme souvent dans ce feuilleton.

"Le PSG et Neymar ont la possibilité de se tourner vers la Fifa pour qu'elle autorise un transfert provisoire, même si après il peut y avoir réclamations, litiges, conflits", résume Me Ferrero.

Si certains politiques saluent cette arrivée, d'autres fustigent les sommes engagées pour le faire venir. "Oui, c'est une bonne nouvelle", a dit le président de la République en visite dans les Yvelines, où il a rencontré Nasser Al-Khelaïfi. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin s'est réjoui à la perspective des "impôts" que Neymar "va pouvoir payer en France", jeudi sur France Inter, sans donner de montant sur les revenus fiscaux attendus par l'Etat.

Côté sportif, Jean-Michel Aulas, patron de l'Olympique Lyonnais, membre du comité exécutif de la Fédération (FFF) et un des hommes les plus influents du foot français, avait twitté: "Même si l'arrivée de Neymar suscite des questions sur le coût réel, on félicite tous le PSG de 'Nasser'".

Venezuela: l'attaque contre la base militaire perpétrée par des civils