Séoul exclut tout risque de guerre — Corée du Nord

Guam accueille une base navale ainsi qu'une base aérienne américaine qui occupent 30% des terres

VIDEO. Corée du Nord: Si Kim Jong-Un s'attaque à Guam, «il le regrettera» met en garde Trump

"Il n'y a pas de solution militaire, laissons tomber". De l'autre, l'imprévisible président US a suscité l'inquiétude de la communauté internationale en promettant de déchaîner sur la Corée du Nord "le feu et la fureur, d'une manière que le monde n'a jamais vue". Ce compromis avait été soutenu par la Chine, principal allié de Pyongyang, mais rejeté régulièrement par Washington et Séoul.

Les Etats-Unis et le président Trump sont d'accord que "quelle que soit l'option choisie" face à Pyongyang, "une décision ne serait prise qu'après avoir consulté la République de Corée et obtenu son accord", a-t-il dit.

Pour sa première apparition publique depuis environ deux semaines, Kim Jong-un s'est rendu pour inspection auprès du commandement militaire nord-coréen lundi et il a examiné ce projet de tirs de missiles vers Guam, selon KCNA qui a diffusé plusieurs photos de sa visite.

Les Etats-Unis sanctionnent le "dictateur" Maduro
La crise semble s'installer pour perdurer au Venezuela, qui s'isole et plonge dans une crise économique de plus en plus sévère. Lopez avait été condamné en 2014 à 14 ans de prison pour son rôle dans une vague de manifestations qui avaient fait 43 morts.

Kim Jong-un a reçu un rapport de son armée sur des projets de tirs visant les environs de l'île de Guam, dans le Pacifique, et le dirigeant nord-coréen a précisé qu'il observerait un peu plus longtemps l'attitude des États-Unis avant de prendre une décision, a rapporté mardi l'agence de presse de Corée du Nord, KCNA.

Par le passé, le président sud-coréen de centre-gauche s'est dit favorable au dialogue avec Pyongyang, parallèlement à une politique de sanctions. S'ils "persistent dans leurs actions irresponsables et dangereuses dans la péninsule coréenne", la Corée du Nord prendra des mesures "telles que déjà annoncées", a-t-il ajouté. Il semblerait que Kim Jong-Un ait ainsi fait référence aux exercices militaires conjoints annuels à grande échelle entre Séoul et Washington, qui doivent commencer prochainement.

Sur ce point, la Chine, accusée par les États-Unis de ne pas faire assez pour influencer Pyongyang, a cependant commencé mardi à suspendre ses importations de fer, de plomb, de minerais de ces deux métaux et de produits de la mer nord-coréens, en application d'une résolution du conseil de sécurité de l'ONU votée début août.

26 Français blessés, dont au moins 11 gravement (Le Drian) — Attentat Barcelone