Rotterdam. Deuxième arrestation après l'annulation d'un concert pour "menace terroriste"

Des forces de police ont bouclé les abords de salle de concert évacuée le 23 août à Rotterdam

Des forces de police ont bouclé les abords de salle de concert évacuée le 23 août à Rotterdam. Crédit: ARIE KIEVIT ANP AFP

La police néarlandaise a découvert non loin du lieu du concert annulé ce soir un minibus aux plaques minéralogiques espagnoles avec des "bouteilles de gaz" à l'intérieur, a déclaré mercredi soir le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb.

"Le conducteur espagnol de la camionnette (.) a été arrêté et emmené au commissariat de police". La police locale a immédiatement procédé à l'évacuation de la salle de concert, dont la capacité était ce soir-là de 1000 personnes. La police néerlandaise a procédé à une seconde interpellation ce jeudi dans le sud du pays dans le cadre de la menace terroriste qui pourrait peser sur le pays, alors que l'homme interpellé hier est mis hors de cause.

Le conducteur de la camionnette chargée de bonbonnes de gaz relâché dans la soirée.

Le groupe de rock américain Allah-Las, qui devait se produire à 20H30, a été accompagné sous escorte policière hors de la salle de concert.

L'immeuble a été évacué, des dizaines de spectateurs ont été refoulés et l'unité anti-terroriste du Service d'interventions spéciales s'est rendue sur place. Toutefois, "il semble à ce stade que nous avons plutôt affaire au mauvais homme au mauvais endroit au mauvais moment et avec le mauvais contenu dans son véhicule qu'à du terrorisme", a réagi le chef de la police de Rotterdam, parlant de "beaucoup de malchance". "Nous croyons donc que s'il y avait une menace, elle ne venait pas de ce véhicule".

Les autorités ont aussi interpellé le conducteur d'une fourgonnette immatriculée en Espagne qui contenait des bonbonnes de gaz. Des artificiers ont fouillé le véhicule, mais ils n'ont détecté aucun explosif. L'homme avait été interpellé mercredi vers 21h30, à cent mètres de la salle de concert Maassilo. Une perquisition a également été menée dans la nuit de mercredi à jeudi.

Fabinho en plein spleen, le PSG va augmenter son offre
Après avoir réussi le transfert du siècle en recrutant Neymar pour 222 millions d'euros, le PSG ne compte pas s'arrêter là. En cas de refus de Monaco, le PSG se tournera vers Danilo Pereira , l'international portugais du FC Porto.

Le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb a précisé que l'information sur cette menace provenait de la police espagnole.

Ces arrestations et l'annulation du concert interviennent dans un climat tendu après les attentats en Espagne, revendiqués par le groupe jihadiste État islamique (EI), qui ont fait 15 morts.

"Une enquête est en cours sur le cours des événements et sur la menace ", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, mettant en garde contre des conclusions hâtives.

Quelques jours après les attentats en Espagne, la police continuait d'enquêter sur les possibles ramifications internationales de la cellule, et notamment sur les déplacements à l'étranger de plusieurs de ses membres.

Cependant, les autorités espagnoles et néerlandaises n'ont pas indiqué si le signalement avait été envoyé avant ou après les attentats en Catalogne, ni si cette information comprenait des détails sur les modalités d'un éventuel attentat.

60 millions de consommateurs détectent des nanoparticules dans nos sucreries — Santé