Quelle est vraiment la portée des missiles de la Corée du Nord?

Loin d’essayer de faire retomber la fièvre Donald Trump a redoublé de virulence face à la Corée du Nord en estimant que sa formule le feu et la colère promis à Pyongyang n’était peut-être pas assez dure

Quelle est vraiment la portée des missiles de la Corée du Nord?

Vendredi, la Chine, alliée du Pyongyang, a tenté de faire retomber la fièvre.

"Nous appelons tous les parties à faire preuve de prudence dans leurs mots et leurs actions et à agir davantage pour apaiser les tensions", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans un communiqué. "Je ne vois pas de solution militaire à ce conflit", a mis en garde vendredi la chancelière allemande Angela Merkel.

"La Corée du Nord (la RPDC) ferait mieux d'arrêter de menacer les Etats-Unis". Accusé par le régime de Kim Jong-Un d'avoir "perdu la raison", le président américain a défendu sa précédente formule controversée sur "le feu et la colère" promis à Pyongyang, estimant qu'elle n'était "peut-être pas assez dure". "Si la Corée du Nord pense à attaquer quelqu'un que nous aimons ou nous représentons, nos alliés ou nous, ils pourront être très, très nerveux", a-t-il ajouté.

Prié de dire s'il pourrait envisager une frappe préventive sur la Corée du Nord pour l'empêcher de lancer une attaque nucléaire contre les Etats-Unis, il a répondu: "Nous verrons ce qui se passe". "La situation actuelle dans la péninsule coréenne est compliquée et délicate", a rappelé le ministère, en réponse à une question sur les propos du président américain devant des journalistes.

Le président a néanmoins déclaré que les Etats-Unis 'envisageron (t) toujours les négociations'.

Jeux de la francophonie
Un but en première mi-temps et une réalisation sur penalty en seconde période ont scellé le sort des Maliens. Dans l'autre demi-finale, la Côte d'Ivoire a battu le Mali par 2-1.

Les Nord-Coréens, eux, ont commencé à dévoiler leurs plans: quatre missiles seront tirés simultanément, voleront environ 17 minutes sur une distance de 3 356 km, passant au-dessus du Japon, et s'écraseront en mer à 30 ou 40 km de Guam, a expliqué l'armée.

L'armée doit présenter au jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un un plan d'offensive contre Guam d'ici la mi-août, selon les militaires nord-coréens.

"Des missiles Hwasong-12 lancés par l'APC traverseront le ciel au-dessus des préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Kochi". Les engins s'abîmeraient ainsi à l'extérieur des eaux territoriales américaines.

Au-delà de l'annonce de ce projet de tirs de missiles, l'agence KCNA a qualifié de "tas d'inepties" les propos de Donald Trump sur "le feu et la fureur" susceptibles de s'abattre sur la Corée du Nord.

Trump's Unjustified Boast About US Nuke Power — Fact Check
Cap Corse : l'incendie progresse moins vite mais n'est pas maitrisé