Levallois-Perret : l'enquête confirme un acte prémédité et terroriste

Hamou B. avait été blessé par balles puis appréhendé par la police sur l'auroroute

Hamou B. avait été blessé par balles puis appréhendé par la police sur l'auroroute

Le procureur de la République de Paris François Molins a fait 23 août le point sur l'enquête concernant l'attaque du 9 août à Levallois-Perret ayant ciblé des militaires de l'opération Sentinelle, révélant notamment que le suspect, Hamou B.

L'homme avait foncé en voiture sur des militaires à Levallois-Perret le 9 août dernier.

Le suspect, blessé par cinq projectiles tirés par les policiers lors de son interpellation, n'a toujours pas pu être interrogé par les enquêteurs.

Ce jour-là, peu avant 8 heures, Hamou B., Algérien de 36 ans disposant d'un titre de séjour en date du 6 mars 2017, s'était approché lentement des militaires à bord d'une BMW sombre.

Dimitrov remporte un premier Masters 1000 à Cincinnati
S'il remporte le Masters 1000, Kyrgios répondra de la plus belle des manières à ceux qui l'accusent dilapider, faute de sérieux, son talent.

Les investigations "viennent non seulement étayer le caractère prémédité de cette attaque mais également son caractère terroriste", a déclaré François Molins lors d'une conférence de presse. Six soldats avaient été blessés dont trois sérieusement. Un témoignage, le signalement d'un fonctionnaire de police et enfin l'exploitation d'un traqueur installé par la société de services à la personne qui louait le véhicule, permettaient de retrouver la voiture et son conducteur Hamou B. était interpellé mais, après avoir ignoré plusieurs sommations, il portait sa main au niveau de sa taille comme s'il voulait saisir une arme ou déclencher une ceinture d'explosifs.

L'enquête a en revanche déjà permis de préciser la portée de son geste. "Des repérages préalables", selon François Molins, pour qui cela prouve la préméditation.

Dans les deux téléphones portables, les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure et de la Sous-direction de l'antiterrorisme ont retrouvé des recherches sur Internet portant sur les modalités d'obtention d'un visa pour la Turquie, sur des hôtels à Istanbul, sur la ville d'Itleb en Syrie.

Extremists in Spain planned massive attack