"La cellule a été neutralisée" — Attentats en Espagne

Un membre de la police catalane à Ripoll petite localité de Catalogne d’où sont originaires plusieurs suspects des attentats le 18 août

Attentats en Espagne: retour sur 24 heures de traque et d'enquête

Une cellule d'au moins douze personnes a été mis au jour, en lien avec les deux attentats qui ont fait 14 morts à Barcelone et Cambrils, jeudi 17 août. Mais trois jours après le drame, les enquêteurs espagnols estiment que les plans initiaux des terroristes auraient pu faire beaucoup plus de victimes.

En revanche, l'un des suspects est encore en fuite.

La cellule responsable des attentats en Espagne préparait "un ou plusieurs attentats" à la bombe à Barcelone, ont annoncé les autorités dimanche.

"Si je savais qu'il est en Espagne et où, nous irions le chercher".

Les Etats-Unis sanctionnent le "dictateur" Maduro
La crise semble s'installer pour perdurer au Venezuela, qui s'isole et plonge dans une crise économique de plus en plus sévère. Lopez avait été condamné en 2014 à 14 ans de prison pour son rôle dans une vague de manifestations qui avaient fait 43 morts.

La police catalane a par ailleurs retrouvé 120 bonbonnes de butane dans les ruines d'une maison d'Alacanar, à 200 kilomètres de Barcelone. Mais le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, s'est dit dans l'incapacité de confirmer l'identité du conducteur, qui a pris la fuite après avoir immobilisé son véhicule. "Nous ne savons pas où il est", a annoncé sans ambages le chef de la police régionale de Catalogne, Josep Lluis Trapero, ce dimanche.

Immédiatement renforcés après l'attaque de jeudi, les contrôles routiers ont été intensifiés, notamment dans la province de Gérone, frontalière avec la France, selon une porte-parole de la police.

La maison où se trouvaient ces bonbonnes a été détruite par une explosion accidentelle mercredi, veille de l'attentat sur les Ramblas.

"Cela n'a pas epêché le gouvernement régional de Catalogne d'affirmer que la cellule des attentats en Espagne était " hors d'état de nuire ". Une autre fourgonnette a foncé sur des passants à Cambrils, à 120 km de Barcelone, quelques heures plus tard. Il a précisé que des traces de TATP, "type d'explosif utilisé par Daech", un des noms de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) qui a revendiqué les attentats, y ont été retrouvées.

Dimitrov remporte un premier Masters 1000 à Cincinnati