Coup de tonnerre : Netflix avale Millarworld, le label de Mark Millar

Netflix réalise la première acquisition de son histoire avec la société du créateur

Netflix réalise la première acquisition de son histoire avec la société du créateur de Plus

Mark Millar, qui codirige Millarworld avec sa femme Lucy Millar, est l'un des auteurs les plus prolifiques au monde de comics et bande dessinée à succès.

La plateforme Netflix vient de faire la première acquisition de sa vie: le diffuseur américain, et désormais producteur, a en effet acheté Millarworld, la maison d'édition de Mark Millar.

Netflix ne se contentera plus de son deal avec Marvel pour proposer des séries adaptées de comics (Daredevil, Luke Cage, etc.). On devine que Netflix a signé un gros chèque: impossible d'en connaître le montant, non divulgué, mais selon Millar, les premières réunions avec Netflix pour discuter la vente remontent à fin décembre 2016. L'objectif assumé de l'entreprise: "S'assurer la propriété intellectuelle d'histoires mettant en scène des personnages fascinants qui évoluent dans des mondes interconnectés et hors du temps". Millarworld, de son côté, "continuera à créer et publier de nouvelles histoires et nouveaux personnages sous le label Netflix ", précise Netflix.

Jeux de la francophonie
Un but en première mi-temps et une réalisation sur penalty en seconde période ont scellé le sort des Maliens. Dans l'autre demi-finale, la Côte d'Ivoire a battu le Mali par 2-1.

Plusieurs œuvres de Mark Millar ont été adaptées au grand écran comme Wanted en 2008 avec Angelina Jolie.

Les futures propriétés intellectuelles de Mark Millar, ainsi que tous les ouvrages édités par Millarworld pourront par ailleurs systématiquement faire l'objet d'adaptations cinématographiques sous la forme de longs-métrages ou de séries télévisées.

Millar est aussi l'auteur de Civil War et de Old Man Logan adaptés au cinéma par Marvel sous les titres Captain America: Civil War et Logan. Des films et des séries - y compris pour enfants - sont déjà promis.

Stéphane Plaza : Les méthodes de son émission dénoncées par deux anciens candidats