Un mort et quatre blessés dans une attaque au couteau à Hambourg

Attaque au couteau dans un supermarché d'Hambourg vendredi

Attaque au couteau dans un supermarché d'Hambourg vendredi. | Infographie Visactu

Un homme des Emirats arabes unis, expulsable après que sa demande d'asile a été refusée, a tué vendredi au couteau une personne et en a blessé six autres dans un supermarché de Hambourg, en criant "Allah Akbar". L'agresseur "est entré dans un supermarché et a commencé soudainement à attaquer des clients", a indiqué un responsable de la police.

Le journal Bild a publié une photo de l'assaillant présumé assis à l'arrière d'un véhicule de police, le visage dissimulé derrière un tissu couvert de sang. " (" Dieu est le plus grand ") avant de passer à l'attaque.

Le suspect, qui n'a pas été identifié, a pris la fuite après l'attaque mais a été pris en chasse par des témoins qui ont alerté la police.

Les premiers éléments de l'enquête semblent indiquer qu'il a agi seul, même si la police ne peut, à ce stade, exclure qu'il ait bénéficié de complicités, a déclaré de son côté le chef de la police de Hambourg, Ralf Martin Meyer. Selon Bild, des forces antiterroristes ont déployées sur le terrain.

Etats-Unis. Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, démissionne
En cause, la nomination d'un nouveau directeur de la communication: Anthony Scaramucci . "Ce ne sont pas des petites sommes". Depuis lors, Sean Spicer cumulait les fonctions de "press secretary" (porte-parole) et de directeur de la communication.

En décembre, un attentat avait été commis sur le marché de Noël à Berlin, provoquant la mort de 12 personnes, par un homme qui était dans une situation juridique identique: demandeur d'asile débouté, il n'en demeurait pas moins en Allemagne car sans papiers. Il est présenté comme l'auteur de cette violente attaque.

"Il était connu des services de sécurité comme islamiste".

"Il y a eu un mouvement de foule, trente personnes sont sorties en courant du supermarché, en hurlant que quelqu'un avait été poignardé", raconte à l'AFP Ralph Woyna, un habitant du quartier qui était assis à une terrasse de café juste en face des lieux où la course poursuite a démarré.

La Corée du Nord préparerait un nouveau tir de missile