Deuxième revers consécutif pour la Côte d'Ivoire de Wilmots

Pour Wilmots, la Côte d'Ivoire doit l'emporter sur la Guinée «pour Tioté»

Côte d'Ivoire: Début compliqué pour Marc Wilmots avec les Éléphants battus par la Guinée Conakry, en éliminatoires

Ainsi, le sélectionneur des Eléphants de Côte d'Ivoire, a, malgré tout lors de sa conférence de presse à Bouake promis la victoire au peuple ivoirien. Les Ivoiriens viennent de rentrer dans un nouveau cycle avec l'arrivée de Marc Wilmots sur le banc. Cela fait deux défaites pour huit (8) buts encaissés pour les Eléphants de Côte d'Ivoire en moins d'une semaine.

La Guinée a créé la sensation en allant battre la Côte d'Ivoire (3-2), samedi pour le compte de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019.

Les hommes de Kanfory Lappé Bangoura ont gagné de la belle manière. Valeureux, le Syli National ne s'est pas fait prier pour profiter de ces maladresses et, à la demi-heure de jeu, Diallo égalisait en reprenant à bout portant une frappe insuffisamment repoussée par Gbohouo (1-1, 32e).

Vers l'interdiction des ordinateurs en cabine sur l'ensemble des vols — USA
Ils pourraient oublier de mettre leur appareil en soute et les contrôles de sécurité pourraient être fortement allongés. Bon nombre de passagers prennent leur ordinateur en cabine pour travailler ou regarder des films.

Suite à un joli dédoublement sur le côté droit, Seydou Doumbia profite d'une erreur de la défense guinéenne pour ouvrir le score pour les éléphants (1-0, 14e). Le Syli sentant son orgueil fouetté, va se réveiller et redoubler d'ardeur, ce qui va payer par l'égalisation à la 66e minute avec François Kamano, l'attaquant de Bordeaux, score 2 - 2! Le scénario tournait même au cauchemar pour la Selefanto lorsque Camara, à la suite d'une touche, profitait de l'apathie de la défense locale pour servir Naby Keita qui crucifiait Gbhouo de près (2-3, 79e).

A la fin du match, les supporters ivoiriens sont descendus sur la pelouse pour exprimer leur mécontentement.

Theresa May tente de reprendre la main après les élections — GB