Deux morts dans l'attaque d'un centre de villégiature — Mali

L'attaque du petit paradis de Kangaba renforce les inquiétudes sur l'avenir du Mali

Au campement de Kangaba ce lundi

L'attaque en cours dimanche dans la capitale malienne, Bamako, est menée par "des jihadistes présumés" contre lesquels ont été engagées les forces spéciales maliennes, les militaires de l'opération française Barkhane et ceux de l'ONU, a affirmé à l'AFP un responsable du ministère malien de la Sécurité.

Au moins un des assaillants a été blessé et a dû abandonner ses armes sur place, a-t-il souligné.

Une source proche du dossier a par la suite fait état de 32 otages libérés, dont la nationalité n'a pas été révélée.

Vers 20h (heure de Paris), des éléments de la Forsat, la force spéciale anti-terroriste malienne, mais également de la Minusma, la mission des Nations unies, ou encore des militaires européens se préparaient à un assaut. Une fumée s'élevait au-dessus du site, vers lequel ont convergé des soldats de l'armée malienne et de la force française antijihadiste Barkhane, a constaté un journaliste de l'AFP. Ce n'est pas la première fois qu'un complexe hôtelier est pris pour cible à Bamako.

Une attaque est en cours ce dimanche après-midi contre un campement touristique à Bamako, la capitale malienne, fréquenté par des Occidentaux, selon des témoins et un journaliste de l'AFP. Un assaillant avait été tué.

En novembre 2015, des djihadistes avaient tué 14 étrangers et 6 Maliens à l'hôtel Radisson Blu de Bamako.

Nintendo Switch : 250 000 ventes en France !
Fort du démarrage fulgurant de la Switch , Nintendo confie les 12 premiers mois de sa console hybride à ses licences historiques. Il sera en effet possible pour Mario de se transformer en toutes sortes de créatures, en goombas, torpilles. ou même dinosaures.

Il avait été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en coordination avec le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, qui avait scellé à cette occasion son ralliement à Aqmi.

En mars 2015, une attaque contre le restaurant-bar La Terrasse avait fait cinq morts, dont deux Occidentaux.

L'état d'urgence est en vigueur au Mali quasiment sans interruption depuis ces événements. L'attaque a lieu à l'hôtel de luxe Le Campement, fréquenté par des Occidentaux et situé à Dougourakoro.

La région était tombée en 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda.

Plus d'informations à venir sur BFMTV.com dans quelques instants.

Hommage aux victimes de l'incendie de Pedrogao Grande avant Portugal-Mexique