Rodin n'a peur de rien — Vincent Lindon

Vincent Lindon sur son prix pour “La Loi du marché” : “j'ai eu l'impression d'être DiCaprio à l'avant du Titanic”

Cinéma Laval : Rodin

Pour travailler à sa Porte de l'enfer, qu'il tire de "La Divine Comédie" de Dante, il peut compter sur ses assistants mais aussi sur Camille, son élève la plus douée avec laquelle il a commencé à avoir une liaison. Izïa Higelin signe pour sa part sa première collaboration avec Jacques Doillon, lequel avait déjà fait tourner son père Jacques Higelin par le passé.

Le cinéaste Jacques Doillon présente en compétition au Festival de Cannes 2017 le film Rodin qui traite d'une partie de la vie du sculpteur Auguste Rodin, incarné à l'écran par Vincent Lindon.

Djokovic se sépare de son entraîneur et de toute son équipe — Tennis
Les deux hommes étaient considérés comme des artisans majeurs de sa prise de pouvoir sur le tennis mondial à partir de 2011. Il s'est aussi séparé de son préparateur physique, Gebhard Gritsch, et de son physiothérapeute, Miljan Amanovic.

On attendait beaucoup de l'interprétation de Vincent Lindon dans le rôle de Rodin, lui qui fût couronné du Prix d'interprétation masculine à la 68e édition du Festival de Cannes pour son rôle dans La Loi du marché. Il semble prévisible que cette coïncidence va nuire à la reconnaissance cannoise de Rodin, tant il paraît évident que les festivaliers seront davantage touchés par le travail de Godard que par celui d'un lointain sculpteur qui, au-delà des cercles initiés, n'est, semble-t-il, connu que des français. Il est dommage de ne pas découvrir d'avantage sa relation avec Rose Beuret, personnage de l'ombre qui l'accompagnera toute sa vie et qui deviendra sa femme à la fin de sa vie. Son accueil un peu froid sur la Croisette est le fruit de l'incompréhension des critiques internationales mais espérons que le jury saura apprécier sa beauté thématique qui dépasse de loin la seule performance de Vincent Lindon. Parti d'un projet de documentaire dans le cadre du centenaire de la mort de l'artiste, Jacques Doillon a glissé progressivement vers la fiction.

Rodin était un sujet passionnant à tous points de vue. Le biopic se concentre sur les années 1880 qu'Auguste Rodin a passées à Paris et sa passion avec la sculptrice et artiste-peintre Camille Claudel.

Les images de la voiture fonçant dans la foule (vidéo) — New-York