Djokovic se sépare de son entraîneur et de toute son équipe — Tennis

Djokovic veut un grand nom comme entraîneur

Djokovic veut un grand nom comme entraîneur

Le grande ménage. Novak Djokovic a décidé de se séparer de son entraîneur Marian Vajda et de toute l'équipe qui l'entoure pour tenter de relancer sa carrière, a déclaré le Serbe vendredi dans un communiqué publié sur son site internet.

Le N.2 mondial travaillait avec Vajda, un ancien joueur slovaque, depuis près de onze ans (juin 2006).

Il s'est aussi séparé de son préparateur physique, Gebhard Gritsch, et de son physiothérapeute, Miljan Amanovic. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Les deux hommes étaient considérés comme des artisans majeurs de sa prise de pouvoir sur le tennis mondial à partir de 2011.

Djokovic souhaite trouver un nouvel entraîneur, mais dit qu'il ne veut pas " précipiter sa décision ". "C'est pour cela que j'ai ressenti le besoin de faire des changements", a-t-il fait valoir. "Je serai seul pendant un certain temps avec le soutien de ma famille", a ainsi conclu Djokovic.

Présidentielle : le tour du monde des files d'attente
Donc une journée très chargée", a commenté Edouard De Guitaut, président d'un bureau de vote au Lycée français Charles de Gaulle. A Tokyo , au Japon, les électeurs français ont dû attendre près de deux heures avant d'atteindre l'isoloir.

" Je veux encore élever le niveau de mon jeu". "Je débute quelque chose de nouveau, et j'adore ce challenge".

Et soudain, Novak Djokovic a décidé de tout changer. Mais ce point culminant a été immédiatement suivi d'un déclin inexorable jusqu'à aujourd'hui. A Melbourne, où il cherchait un septième sacre, il s'est fait battre dès le deuxième tour par l'Ouzbek Denis Istomin, 117e mondial à l'époque. "Nous avons tous senti qu'il fallait un changement", explique l'ancien boss du circuit, qui a subi une sorte de burn-out l'an passé, après sa victoire à Roland-Garros, le dernier tournoi du Grand Chelem qui manquait à son palmarès.

Depuis, il n'a pas réussi à redresser la barre, perdant notamment en huitième de finale du Masters 1000 d'Indian Wells contre l'Australien Nick Kyrgios puis, après une blessure qui l'a privé de Miami, en quart de finale de Monte-Carlo contre le Belge David Goffin.

" "Bayrou salue un " résultat magnifique et incroyablement significatif " — Présidentielle