" "Cinéma : " Les Fantômes d'Ismaël ", " Cinéma mon amour " et

Why Not Productions

Why Not Productions

Pour ouvrir la 70e édition du Festival de Cannes, mercredi 17 mai, Thierry Frémaux a choisi de montrer Les Fantômes d'Ismaël dans une version que son auteur, Arnaud Desplechin, qualifie de "française ".

"Un scandale de plus dans la longue saga gainsbourienne, mais une période plus difficile à gérer pour Charlotte, alors âgée de 15 ans".

Si la chanteuse fascine toujours autant, c'est certainement du à son lourd héritage familial qui a rythmé les Unes des journaux, mais Charlotte Gainsbourg a réussi à s'émanciper pour faire son chemin seule, avec son style et ses envies. "Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient", se souvient Charlotte. C'est l'époque où Gainsbourg donne un coup d'accélérateur à la carrière de sa fille en la faisant basculer dans le soufre et la polémique avec la sortie du film et de l'album Charlotte for ever, qui explorent les relations père-fille dans une atmosphère incestueuse. C'était difficile. Je faisais la tête sur les couvertures de journaux, je ne voulais faire aucun effort, c'était ma manière de me préserver.

Ce qu'on retiendra de cette Ligue des champions — AS Monaco
Au stade Louis II, c'est en effet le Brésilien qui avait déjà offert les deux buts de la victoire à Higuain (2-0). A l'époque, la Juventus n'était pas encore la machine à gagner qu'elle est devenue aujourd'hui.

Et visiblement les deux actrices ont pris plaisir à se découvrir et travailler ensemble devant la caméra.

Le récit, touffu, est une déclaration d'amour à l'imaginaire, avec ce film dans le film dont les images nous parviennent par bribes, tantôt comme s'il s'agissait d'un thriller opaque se déroulant en parallèle sous nos yeux, tantôt comme le making-of d'un tournage. J'ai passé tellement d'années à protéger ma vie privée.", confie l'actrice. Et d'ajouter "J'ai beaucoup souffert de la séparation de mes parents où on était harcelés par des paparazzis, des articles. Il était saoul en permanence, c'est éprouvant à vivre pour une enfant. Les femmes le trouvaient, semble-t-il, excessivement laid. "Je me transformais en flic sur le tournage, je guettais les écarts". Une fois qu'il a trouvé un uniforme - je tends moi aussi à chercher des uniformes -, il a établi une manière d'être.

Trump revendique "le droit" de partager des informations avec la Russie