Luis Enrique va prendre une année sabbatique — Barça

FC Barcelone: Luis Enrique prendra un congé sabbatique

Liga - FC Barcelone : Une année sabbatique pour Luis Enrique

Le Barça, machine à broyer?

Après avoir annoncé son départ à l'issue de la saison, Luis Enrique, l'entraîneur du FC Barcelone, a choisi de prendre une année sabbatique. A croire qu'enchaîner les saisons et les trophées sur le banc catalan relève du sacrifice...

En poste depuis mai 2014, Luis Enrique (46 ans), l'entraîneur du FC Barcelone, a choisi de faire ses valises à l'issue de la saison, et ce n'est visiblement pas pour relever un nouveau challenge à l'étranger.

Toutefois, Jorge Sampaoli aurait indiqué ne pas vouloir partir du FC Séville, son club actuel sauf si les dirigeants ne s'engageaient pas à mettre suffisamment de cash sur la table pour attirer des joueurs de renom au sein de l'équipe. "Si je le quitte, c'est parce que je suis fatigué et que j'ai besoin de me reposer, ce n'est pas pour aller dans une autre équipe", a précisé l'ancien technicien du Celta Vigo qui sera resté trois années aux commandes du club catalan (2014/2017). Où trouverais-je un meilleur endroit pour entraîner qu'ici?

Quand Piqué demande son maillot à Mbappé
En zone mixte, l'intéressé a toutefois tenu à préciser dans la bonne humeur: "J'allais lui demander mais il a anticipé". Pas de quoi calmer pour autant les ardeurs de la presse espagnole, qui a insisté, encore et encore.

Le technicien n'a pas pu éviter les questions des journalistes sur son remplaçant.

Il a en revanche refusé de se prononcer au sujet de son adjoint Juan Carlos Unzué, dont le nom a également été évoqué dans la presse. "La seule manière pour moi de ne pas interférer dans le choix du technicien, c'est de ne pas répondre", a souligné Luis Enrique.

"Si on juge les entraîneurs à leurs statistiques, les siennes sont très bonnes, que ce soit par le passé ou aujourd'hui avec Séville", a jugé Luis Enrique. "Nous verrons bien si Juan Carlos Unzué viendra faire du vélo avec moi l'été prochain". De toute façon, il finit toujours distancé.

Soutien de Valls à Macron: Hamon dénonce une "grande faillite morale"