Le Sénégal condamne l'attaque "terroriste" dans le métro de Saint

DR                       Explosion dans le métro à Saint-Pétersbourg au moins 10 morts

DR Explosion dans le métro à Saint-Pétersbourg au moins 10 morts

Au lendemain de l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg, qui a causé la mort de quatorze personnes, les enquêteurs russes ont confirmé que l'attaque avait été perpétrée par un kamikaze qui a été identifié.

Selon le FSB, une explosion a eu lieu à 14H40 dans une rame circulant entre deux stations d'une ligne fréquentée qui traverse le centre-ville. Le comité d'enquête russe a annoncé peu après ces attentats, avoir ouvert une enquête pour "acte terroriste", tout en précisant que toutes les pistes seront examinées. Il s'agit d'un " défi lancé à tous les Russes (...) y compris à notre président ", Vladimir Poutine, a réagi, mardi, son porte-parole, Dmitri Peskov.

Le 3 avril, en début d'après-midi, une explosion a eu lieu dans un wagon du métro de Saint-Pétersbourg.

La Russie n'avait pas été aussi durement touché depuis l'explosion en plein vol le 31 octobre 2015 d'un avion reliant l'Egypte à la Russie avec 224 personnes à bord, un attentat revendiqué par l'EI.

A ce stade, l'attentat n'a toujours pas été revendiqué mais tous les regards sont tournés vers Daesh qui s'oppose depuis 2015 à l'intervention armée de Moscou dans le conflit syrien. Le pays a depuis été victime de plusieurs attaques mais toutes étaient situées au sein des instables républiques russes du Caucase, les services de sécurité russes annonçant à plusieurs reprises avoir démantelé des cellules jihadistes qui s'apprêtaient à frapper Moscou et Saint-Pétersbourg.

Soutien de Valls à Macron: Hamon dénonce une "grande faillite morale"
Si elle n'a pas bien sûr pas plu à gauche, l'offre de Manuel Valls n'a pas échappé au candidat LR, invité ce matin sur RTL . En particulier Manuel Valls qui a signé une charte mentionnant qu'en cas de défaite, il soutiendrait le vainqueur.

"Il a été identifié mais son nom ne sera pas révélé pour le moment dans l'intérêt de l'enquête", a fait savoir la porte-parole du Comité Svetlana Petrenko.

Après l'attentat de Saint-Pétersbourg, les services antiterrroristes ont renforcé les mesures de sécurité notamment dans les transports, notamment les aéroports et les gares.

Le bilan précédent établi la veille par les services antiterroristes russes faisait état de 11 morts.Actuellement, 49 blessés se trouvent dans des hôpitaux de l'ancienne capitale impériale russe, selon la ministre.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a lui aussi condamné fermement un "attentat terroriste barbare et lâche". "Le président Trump et le président Poutine ont convenu que le terrorisme devait être définitivement et rapidement vaincu", indique la Maison Blanche dans un communiqué. En 2013, deux attentats suicide à Volgograd (sud) avaient fait 34 morts, quelques semaines avant les Jeux Olympiques de Sotchi.

La Xbox Scorpio sera dévoilée officiellement à l'E3 2017