La RPD de Corée : nouveau tir de missile balistique

Un amiral américain reconnaît le fiasco

Marine américaine le 31 mars 2017 montrant le porte-avions Carl Vinson et sa flotteMCS 3rd Class Matt BROWN

Il privilégie toutefois une solution diplomatique au différend. Mais la Corée du Nord doit décider si elle est prête à négocier avec nous sur un agenda approprié, et un agenda approprié aujourd'hui ce n'est tout simplement pas rester où ils sont actuellement pour encore quelques mois ou quelques années et puis reprendre les choses.

L'homme d'affaires devenu président a cependant dit qu'il voulait une résolution pacifique d'un dossier qui a déjà miné les mandats de nombre de ses prédécesseurs. Ces programmes militaires lui ont valu une série de résolutions de l'ONU et une batterie de sanctions internationales. Quant au vice-ministre russe des Affaires étrangères, il a dénoncé "la rhétorique de guerre" de Washington.

Donald Trump a rapidement réagi sur Twitter (bien sûr), pointant du doigt "l'irrespect" de la Corée du Nord contre la Chine, son principal soutien dans la région.

'Je pense qu'il déploie beaucoup d'efforts. Il ne veut pas voir cela. C'est un homme bon.

"Nous avons été très clairs sur nos objectifs", a encore déclaré le secrétaire d'Etat.

S'exprimant par le biais d'une traductrice, il a une nouvelle fois mis en avant la proposition de Pékin d'un gel des programmes militaires nucléaire et balistique de la Corée du Nord, alliée de la Chine, en échange d'un arrêt des exercices militaires entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, liés par un traité d'alliance.

Entre 2.000 et 4.000 cas de malformations majeures — Dépakine
Selon leurs résultats, entre 2 150 et 4 100 enfants auraient été touchés depuis le début de la commercialisation du médicament en 1967 jusqu'en 2016.

Les États-Unis étudient la possibilité de remettre la Corée du Nord sur la liste des États "soutenant le terrorisme", a indiqué mercredi un responsable américain sous couvert d'anonymat, soulignant qu'un "vaste éventail d'options" étaient à l'étude. Il avait surtout pressé la Chine d'isoler Pyongyang économiquement et diplomatiquement.

Les Etats-Unis anticipaient ce genre de "provocation" de Pyongyang à l'approche de l'élection présidentielle du 9 mai en Corée du Sud, a-t-il précisé en outre.

Toute action militaire des Etats-Unis pourrait entraîner une violente riposte de la Corée du Nord, avec à la clef de possibles nombreuses morts au Japon et en Corée du Sud.

La Corée du Nord a procédé samedi à un tir de missile balistique depuis une zone située au nord de Pyongyang, a annoncé l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, alors que Washington accentue ses pressions pour contrecarrer la " menace nucléaire " nord-coréenne.

"En dépit de son échec, cet essai confirme la volonté du régime nord-coréen de se doter d'une capacité nucléaire opérationnelle et constitue une menace à la paix et à la sécurité internationales", dit un communiqué du ministère français des Afaires étrangères.

Interrogé au sujet de la psychologie de Kim Jong Un, Donald Trump a dit partir du principe qu'il était rationnel, notant au passage qu'il avait pris la tête de la Corée du Nord à un âge très jeune.

Une courte victoire très contestée — Référendum en Turquie