L1 (J33) / Bastia - Lyon : Les mesures fortes du Sporting

Durant l’échauffement une cinquantaine de supporters de Bastia sont descendus sur la pelouse pour frapper les joueurs lyonnais

Durant l’échauffement une cinquantaine de supporters de Bastia sont descendus sur la pelouse pour frapper les joueurs lyonnais.-AFP

Mais le Sporting Club de Bastia (SCB) l'a fait ce mardi, actant sa décision par voie de communiqué: la tribune Est Jojo-Petrignani, d'où sont partis dimanche les agités qui s'en sont pris aux joueurs de l'OL, a été officiellement fermé par le club à titre conservatoire.

Des supporters bastiais envahissent la pelouse du stade Armand-Cesari, le 16 avril 2017. Jean-Philippe Mateta, qui a reçu des coups, n'a finalement pas souhaité porter plainte. Agostini entend de son côté porter plainte pour "dénonciation calomnieuse". Celle qui abrite les supporters du groupe Bastia 1905 ayant agressé des joueurs lyonnais.

Enfin, le club annonce une "interdiction de stade pour toutes les personnes ayant participé aux incidents et qui seront identifiées", ce "pour la durée maximale définie par les textes".

Chocolat et missiles : le dessert surréaliste du président chinois chez Trump
Le président américain recevra justement le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, mercredi à la Maison Blanche. Lavrov, se disant 'ouvert au dialogue dans tous les domaines'.

Les mesures décidées par le SC Bastia suffiront-elles pour s'attirer la clémence de la commission de discipline, qui ouvrira son instruction jeudi et pourrait décider de mesures à titre conservatoire? Les premiers éléments de réponse seront connus jeudi 20, après la réunion de la commission de discipline. Des scènes ubuesques qui ont conduit à l'arrêt du match. Retrait de points, aussi. Pour rappel, Bastia est dernier du championnat, avec trois points de retard sur Nancy, premier non relégable.

Le club corse a pris des mesures fortes après les incidents de dimanche après-midi contre l'Olympique lyonnais.

Le responsable de la sécurité de Bastia porte plainte contre Aulas — OL