Hamon "a fabriqué Le Pen" au second tour, estime Corbière — Présidentielle

Drôme. Marine le Pen en tête au 1er tour de la Présidentielle devant E. Macron

Hamon "a fabriqué Le Pen" au second tour, estime Corbière — Présidentielle

"Un second tour entre la peste brune et le choléra financier", résume sur Twitter Serge Vincent, qui se présente comme "acteur" et "syndicaliste" et ne se rendra pas aux urnes pour le second tour le 7 mai. "L'un amènera de toute façon l'autre au pouvoir", renchérit Corinne, militante pro-Mélenchon.

Un tiers des électeurs de Jean-Luc Mélenchon comptent s'abstenir lors du second tour, d'après un sondage de l'institut Ifop publié mardi soir.

Les écarts se resserrent cependant dans le Loiret où Marine Le Pen (23,53 %) devance de justesse Emmanuel Macron (23,48 %), suivis de près par François Fillon avec 21,28 %.

Aux vues des résultats serrés entre Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle, "sans doute, peut-être, 600 000 voix, peut-être des gens qui hésitaient auraient pu venir vers nous plutôt que de perdre leur temps à voter pour le candidat du Parti socialiste", a-t-il déclaré avant d'enfoncer le clou: "Le Parti socialiste lui n'a servi à rien si ce n'est à nuire à cette campagne".

Certes, de nombreux politiques de tous bords appellent à barrer la route à la candidate anti-immigration anti-euro au nom d'un "front républicain".

La consigne de vote pro-Macron lancée par le candidat déchu de la droite François Fillon se heurte à des résistances.

Aulas prend la défense de Genesio
Vous avez vu la deuxième mi-temps comme moi, on a tout bafoué, on a manqué de respect vis-à-vis du club et de l'institution. Cela n'empêche cependant pas Jean-Michel Aulas de soutenir coûte que coûte son entraineur.

Interrogé sur l'avertissement de François Hollande quant à la gravité du score au premier tour du FN, Alexis Corbière a estimé que le président avait "joué un rôle détestable".

Parmi les rétifs, le mouvement catholique conservateur Sens commun, grand soutien du candidat de droite qui promettait de porter haut ses valeurs familiales - après un quinquennat socialiste marqué par la légalisation du mariage gay.

Un tout nouveau tract de Marine Le Pen souligne ses points communs avec le programme de Jean-Luc Mélenchon, le leader de l'extrême gauche. "Je pense qu'une abstention massive est vraiment préférable", tranche "Vilainjaloux", un autre commentateur.

Francis Fauchère, un commerçant de gros au marché de Rungis, en banlieue parisienne, compte pour sa part gonfler les rangs des abstentionnistes qui se disent dégoûtés par la politique française.

Retrouvez cet article sur Francetv infoPrésidentielle: journée mouvementée à Amiens pour les candidatsLe Havre: les électeurs de la France insoumise tentés par l'abstentionLutte du chômage: quelles mesures pour Le Pen et Macron?

L'affiche torride avec Virginie Efira, nonne et lesbienne