Échec d'un nouveau tir de missile en Corée du Nord

La Corée du Nord exhibe de nouveaux missiles de longue portée

La Corée du Nord exhibe de nouveaux missiles de longue portée | Ed Jones AFP

En tout cas, la Corée du Nord a menacé le pays de l'Oncle Sam d'utiliser ses armes nucléaires si les provocations américaines continuaient.

Notre contre-attaque la plus dure contre les États-Unis et ses forces vassales sera prise d'une façon si impitoyable qu'elle ne permettra pas aux agresseurs de survivre. Une parade au cours de laquelle ont été exhibés une soixantaine de missiles et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental.

Un porte-parole de l'armée américaine a confirmé l'information en expliquant que le missile "a explosé presque immédiatement" après son lancement.

Pyongyang a considérablement accéléré ses programmes balistiques et nucléaires, pourtant interdits par la communauté internationale.

" Cette provocation du Nord est le dernier rappel en date des risques auxquels vous faites face quotidiennement dans la défense de la liberté du peuple de Corée du Sud et de l'Amérique dans cette partie du monde ", a affirmé Mike Pence à des militaires américains et à leurs familles.

Le Sénégal condamne l'attaque "terroriste" dans le métro de Saint
En 2013, deux attentats suicide à Volgograd (sud) avaient fait 34 morts, quelques semaines avant les Jeux Olympiques de Sotchi. Le 3 avril, en début d'après-midi, une explosion a eu lieu dans un wagon du métro de Saint-Pétersbourg .

Le projectile a été aperçu lors du défilé militaire organisé à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance de son fondateur, Kim Il Sung, célébré comme une fête nationale dans le pays que l'on appelle Jour du soleil. Jusqu'à présent, il n'a pas l'ordre menaçant d'un sixième essai nucléaire de la Corée du Nord, bien qu'il puise rester imminent. Ces essais sont aussi souvent des messages adressés à l'ennemi américain. Samedi, des dizaines de milliers de soldats des armées de terre, de l'air et de la marine, ont défilé au pas de l'oie devant le dirigeant du régime nord-coréen, Kim Jong-un.

Selon les analystes de "8 North, un site internet qui fait autorité sur le régime communiste et qui s'appuie sur plusieurs images satellites récentes, le site d'essais nucléaires de Punggye-ri est ainsi "amorcé et prêt" à servir".

Puisque ni les sanctions, ni l'aide ni la diplomatie n'ont jamais fonctionné, la seule option qui reste, pour les Etats-Unis et le Président Donald Trump semble être la solution militaire, qui équivaut, pour les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon, à partir en guerre contre la Corée du Nord.

Selon des spécialistes militaires, certains des missiles présentés samedi semblaient plus longs que les engins nord-coréens existants, KN-08 ou KN-14. Même s'il s'offre une pause, il ne fait aucun doute à Washington, Tokyo ou Séoul, que Kim Jong-Un ne fera pas marche arrière, quant à son plan visant à fabriquer des missiles capables d'atteindre la Côte Est des Etats-Unis ou sur son programme nucléaire. Les Etats-Unis ont envoyé un groupe aéronaval du porte-avions USS Carl Vinson vers la péninsule coréenne.

Présidentielle. Le Pen fait retirer le drapeau européen du plateau de TF1