Apple prêt à affronter Nissan, Volkswagen et Tesla — Voiture autonome

Apple-Feu vert de la Californie pour tester des voitures autonomes

Apple peut tester des voitures autonomes en Californie

Après avoir bouleversé les secteurs de l'informatique et de la téléphonie, Apple va-t-il devenir un géant de l " automobile du futur? La firme de Tim Cook vient d'obtenir ce vendredi 14 avril 2017 l'autorisation de tester ses véhicules sans chauffeur en Californie.

Parmi les entreprises à qui la Californie a fourni des permis figurent: Google (une division d'Alphabet), Ford, Volkswagen, Daimler, Tesla et General Motors. Le groupe s'engage ainsi dans la course à celui qui produira le premier en série une voiture autonome.

Steve Kenner, directeur de l'intégrité des produits chez Apple a expliqué: "Notre entreprise investit massivement dans l'étude de l'apprentissage machine et de l'automatisation, et est enthousiaste quant au potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris le transport". Il demandait à ce que les nouveaux entrants dans le secteur automobile ne soient pas pénalisés par des exigences réglementaires plus lourdes que les constructeurs établis.

Début des grands travaux de sortie pour Londres — Brexit
Mais "des jours meilleurs" se profilent, a-t-elle ajouté, appelant le pays à rester uni face aux soubresauts qui l'attendent. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a convoqué un sommet européen pour le 29 avril.

Avec cette démarche validée par le service californien d'immatriculation (DMV), Apple met à jour ses ambitions dans l'automobile.

Apple a donc bel et bien des ambitions automobiles et ce retour sur le devant de la scène fait oublier le mauvais indicateur d'une baisse des effectifs sur un projet que l'on croyait définitivement contingenté aux technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome.

Attentat contre des personnes évacuées de localités loyalistes, des morts — Syrie