Afghanistan : 92 djihadistes tués par la mégabombe américaine

La bombe est surnommée la mère de toutes les bombes

La bombe est surnommée la mère de toutes les bombes

Pour Mark Cancian, conseiller du cercle de réflexion Center for Strategic and International Studies, si l'envoi d'un message d'avertissement à la Syrie ou à la Corée du Nord a pu entrer en ligne de compte, ce n'est pas la raison principale de l'utilisation de ce type d'arme.

L'utilisation du MOAB a des implications qui s'étendent au-delà de l'Afghanistan. Il a félicité l'armée américaine et réitéré son entière confiance en elle. Le palais présidentiel avait assuré avoir préalablement pris toutes les dispositions avant de lancer l'énorme bombe américaine et éviter à tout prix les innocentes victimes. La bombe GBU-43 "est la bonne munition pour venir à bout de ces obstacles et maintenir l'élan de notre campagne" contre l'EI en Afghanistan, a-t-il ajouté. Ses ondes de choc sont capables de tuer les gens dans un rayon allant jusqu'à 2,7 km. Elle devait permettre de provoquer de lourdes pertes dans les rangs adverses et de contaminer une zone de combat pour 48h du fait des retombées radioactives de son explosion. © photo news. Images du test de la bombe MOAB en 2003.

En dépit de ces propos rassurants et de certains analystes qui se félicitaient de voir l'EI perdre des territoires, l'organisation terroriste demeure en effet solidement implantée.

La province de Nangarhar est la première région d'implantation en Afghanistan du groupe EI, qui a progressé ces dernières années en Afghanistan, en recrutant notamment au sein des talibans afghans ou pakistanais. Un homme, qui n'a pas voulu donner son nom par peur des représailles de l'État islamique, a déclaré qu'il n'y avait plus de civils dans la région que le groupe contrôlait. Les efforts combinés des forces afghanes et américaines les ont fait reculer.

Bataille CGT-CFDT pour la première place: verdict à la mi-journée
"Ça ne fait jamais plaisir d'être deuxième", a poursuivi le numéro un de la plus ancienne organisation syndicale du pays. Il tenait tout de même a rappeler que tout secteurs confondus, son organisation reste le premier syndicat de l'héxagone.

"Cette arme était adaptée à la cible".

"Je condamne avec force et avec les mots les plus fermes le lancement de l'arme la plus récente, la plus puissante bombe non-nucléaire, sur l'Afghanistan par l'armée américaine", a-t-il déclaré. Depuis août 2016, les forces américaines y ont conduit de nombreuses frappes aériennes sur les bastions jihadistes.

Une intensification de l'action américaine amènera-t-elle à une victoire en Afghanistan?

Il convient de souligner que la bombe GBU-43 a été développée en 2002. En un mois, c'est la troisième frappe américaine qui a tué des civils ou des alliés. Le même jour, une agence des Nations Unies a décrit la dévastation infligée par le siège américain à la ville irakienne, où des centaines, voire des milliers, d'hommes, de femmes et d'enfants sont décédés: "Les maisons sont détruites".

Chocolat et missiles : le dessert surréaliste du président chinois chez Trump