Rachat d'Opel: PSA donne son feu vert

PSA souhaite acquérir Opel la filiale européenne déficitaire de l'américain General Motors - PATRIK STOLLARZ ERIC PIERMONT

PSA souhaite acquérir Opel la filiale européenne déficitaire de l'américain General Motors - PATRIK STOLLARZ ERIC PIERMONT

Le constructeur américain a récemment annoncé des pertes de 257 millions de dollars pour ses activités européennes en 2016. Le premier point s'articule essentiellement sur l'utilisation de la technologie électrique chez Opel, déjà bien avancée, contrairement au Groupe PSA qui semble pour le moment concentré sur l'arrivée d'une nouvelle technologie hybride pour 2019. Le conseil de surveillance du constructeur automobile français (marques Peugeot, Citroën et DS) a autorisé, ce vendredi, le rachat des activités européennes de General Motors (GM), selon une source proche du dossier. Alors, qu'il y a trois ans, le groupe français n'a été sauvé de la faillite que par l'entrée à son capital de l'État français et du conglomérat industriel chinois Dongfeng.

Réagissant aux dernières informations dans le dossier, le syndicat CGT a fait part de ses inquiètudes quant aux conséquences d'un rachat d'Opel sur l'emploi. Carlos Tavares aurait invité Marry Barra, directrice de General Motors, qui se déplacera afin d'officialiser la vente.

Liga: Le Real enchaîne, Morata et Bale buteurs
Il s'est exprimé dans des propos rapportés par le quotidien Mundo Deportivo. Son bilan est correct puisqu'il compte six buts et deux passes décisives.

Ce rachat permettra également au Groupe PSA d'amortir certains secteurs comme la recherche et le développement ou encore ses coûts de composants.

Plusieurs sources ont régulièrement dit que, sauf contretemps dans les négociations, l'objectif de PSA et de GM était d'annoncer l'opération sur Opel avant le coup d'envoi du salon de l'automobile de Genève, qui ouvre ses portes mardi à la presse.

Jane Fonda : "On m'a violée quand j'étais enfant"
Trump accuse Obama de l'avoir mis "sur écoute"