Passes d'armes, points d'accord, qui a dit quoi — Débat présidentiel

CHARLY TRIBALLEAU

Le Pen toujours devant Macron au premier tour

Lorsque la candidate l'a attaqué sur de potentiels conflits d'intérêts, il n'a pas hésité à lui répondre "diffamation".

Une interrogation identique vaut pour Benoît Hamon, rassuré par son meeting réussi dimanche à Bercy, devant plus de 15000 personnes. Ils étaient cinq candidats présents parmi les onze en lice pour le premier tour. Le seul moment où il a marqué des points, c'est quand il s'est montré un peu agressif, aussi bien à l'égard de Marine Le Pen que de François Fillon, et un petit peu moins par rapport à Benoît Hamon. Seuls deux "grands" candidats, rappelons-le, ont déjà affronté en 2012 le suffrage universel: Marine Le Pen (18% des voix) et Jean-Luc Mélenchon (11,1%). Tandis que Benoît Hamon et François Fillon sont restés sur le banc de touche.

Mélenchon au niveau de Hamon. Qu'à cela ne tienne, dans les stats de BFMTV, Emmanuel Macron "arrive en tête deux fois sur trois ". Pour Emmanuel Macron, c'est un tout premier débat, une première expérience dans sa jeune carrière politique. " qui aurait "surjoué une position centriste ".

Question fond, on ne peut éviter de séparer M. Macron des autres candidats.

Premier débat ce lundi soir avant l'élection présidentielle. "Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis clairement c'est mon habitude ". Pour Jean-Luc Mélenchon, toutes les solutions visant à limiter l'immigration ne fonctionneront pas.

Vote sur Tusk : Varsovie menace de faire échouer le sommet de l'UE
Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité. " Je suis impartial et politiquement neutre ", s'est défendu mercredi M. Un diplomate d'un pays européen a déploré la volonté d'"exporter un problème intérieur" du gouvernement polonais.

Leur pôle position dans les enquêtes d'opinion les rend en effet très vulnérables si l'on se souvient de ce qui s'est passé lors des primaires de gauche et de droite. " Plutôt discret jusqu'alors, Emmanuel Macron, visiblement excédé, a saisi là l'occasion d'affronter en duel la prétendante de l'extrême droite. " Le burkini n'a rien à voir avec la laïcité parce que ce n'est pas cultuel, s'est-il emporté. C'est un sujet de trouble à l'ordre public (...). Certains maires ont pris des arrêtés, parfois justifiés.

"J'ai décidé d'apporter mon soutien à la démarche, au projet et donc à la candidature d'Emmanuel Macron", a déclaré ce matin la secrétaire d'État chargée de la biodiversité. Et si un effondrement de Macron se produisait, le candidat PS Benoît Hamon pourrait être l'un des grands bénéficiaires de sa chute, le leader d'En Marche! ayant beaucoup séduit les électeurs du parti socialiste, et notamment plusieurs de ses élus.

Un positionnement d'Emmanuel Macron également problématique d'après les médias anglophones, n'en déplaise à la certitude des médias français.

Pour le quotidien économique et financier britannique, "ce n'était pas le jour de Macron". Au cœur du buzz, au lendemain du débat, Marine Le Pen et sa courbe concernant l'évolution de la production industrielle en Europe. Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche, a mis un peu de temps à s'affirmer mais ses militants strasbourgeois l'ont trouvé bon et surtout "précis". Selon lui, il y a eu "effectivement quelques changements" dans l'équipe de campagne, avec la vague de défections qui a précédé le rassemblement de dizaines de milliers de partisans de François Fillon au Trocadéro, à Paris, le 5 mars.

Violemment insultée par un maire, Audrey Crespo-Mara porte plainte
Macron devance Le Pen, Mélenchon devancé par Hamon — Présidentielle