Le musicien Ibrahim Maalouf soupçonné d'atteinte sexuelle sur une mineure

Les faits qui lui sont reprochés remontent à décembre 2013

Les faits qui lui sont reprochés remontent à décembre 2013

Ibrahim Maalouf, célèbre musicien de 36 ans, qui a reçu vendredi 24 février le césar de la meilleure musique originale pour Dans les forêts de Sibérie, a été entendu en garde à vue, d'après les informations du Parisien .

Le trompettiste Ibrahim Maalouf est soupçonné d'atteinte sexuelle sur une mineure: il est visé par une enquête du parquet de Créteil pour avoir embrassé une collégienne au cours d'un stage en 2013, dans son studio d'enregistrement à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Elle précise que "la qualification d'atteinte sexuelle est différente de l'agression sexuelle car elle implique le consentement de la victime mineure".

"Il ne s'explique pas son comportement et demande pardon", conclut l'article du site d'information français.

Véhicules autonomes : Google poursuit Uber pour violation de brevet
Le groupe a tout intérêt à protéger ses technologies, qu'il s'apprête à vendre à de grands constructeurs automobiles. La compagnie réclame un procès devant un jury afin d'en interdire l'utilisation à Uber et à Otto .

Les faits remontent à 2013.

C'est lors d'un stage effectué dans le cadre de sa troisième année de collège, que la jeune fille rencontre l'artiste. Le stage de la collégienne s'est déroulé normalement jusqu'au fameux baiser, échangé sur la voie publique. "C'en est resté là mais la gamine est tombée plus ou moins amoureuse". Elle refuse. Les parents, en découvrant le SMS, contactent le musicien qui "se confond en excuses", selon le quotidien régional. Le Parisien indique que l'état psychologique de la jeune fille se dégrade et que ses parents reviennent finalement sur leur décision. Face à " l'état psychologique compliqué " de l'adolescente, "qui était dans une relation d'admiration face à son idole", les juges souhaitent interroger de nouveau la jeune fille, pour la confronter aux déclarations de trompettiste. Aucune plainte n'a été déposée directement, mais aujourd'hui, les parents de l'adolescente sont inquiets pour la santé de leur fille, décrite comme fragile psychologiquement. De tels faits peuvent cependant être sanctionnés d'une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende.

"Kopa, un grand ambassadeur du foot français" — Larqué