Le corps du demi-frère de Kim Jong-un rapatrié

La Malaisie va renvoyer le corps du demi-frère de Kim Jong Un en Corée du Nord

Kim Jong-Nam le demi-frère du dicta

La dépouille de Kim Jong-nam, demi-frère du leader nord-coréen assassiné à l'aéroport de Kuala Lumpur en février, va être renvoyée en Corée du Nord, a annoncé le Premier ministre malaisien Najib Razak jeudi. Quatre d'entre eux ont fui la Malaisie le jour de l'assassinat et le chef de la police malaisienne estime que les trois autres se cachent à l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur.

Kim Jong-nam avait été tué à l'aide d'un gaz toxique très puissant le 13 février dernier à l'aéroport de Kuala Lumpur. Les Nord-Coréens présents en Malaisie pourront également retourner dans leur pays, a ajouté M. Najib dans un communiqué. Séoul a immédiatement accusé Pyongyang d'avoir orchestré cet assassinat.

Kim a été tué par deux femmes qui ont enduit son visage d'un agent neurotoxique, le VX, selon des responsables malaisiens. Pyongyang a réfuté les accusations et les conclusions de l'enquête, réclamant le corps, sans avoir jamais confirmé l'identité de la victime.

Najib a expliqué que le médecin légiste a approuvé la restitution du corps après l'autopsie et la réception d'une lettre de la famille Kim demandant le retour du corps du défunt en RPDC.

Victoire de Mikaela Shiffrin — Slalom
L'Américaine a relégué la Slovaque Sarka Strachova, 2e, à 1 sec 03/100e et l'Autrichienne Bernadette Schild, 3e, à 1 sec 08/100e. La Schwytzoise s'est imposée en devançant Mikaela Shiffrin (+0 " 02) et Petra Vlohva (+0 " 42).

Le Premier ministre malaisien a souligné que l'enquête sur sa mort allait se poursuivre.

La remise du corps de Kim Jong-nam à la Corée du Nord devrait cependant provoquer le dégel entre Pyongyang et Kuala Lumpur. Les deux pays ont expulsé l'ambassadeur de l'autre pays et empêché ses citoyens de partir.

"Ceci permettrait aux neuf Malaisiens actuellement à Pyongygang de retourner en Malaisie et aux citoyens de la RPDC à Kuala Lumpur de quitter la Malaisie", selon le communiqué.

"Cette affaire m'a profondément touché et nous avons travaillé durement en coulisses pour arriver à cette heureuse issue".

Wall Street surveille le vote — Loi anti-Obamacare