Quoi qu'il arrive, Arsène Wenger continuera d'entraîner

L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger le 14 février 2017 au centre de London Colney

L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger le 14 février 2017 au centre de London Colney

Si l'avenir de l'équipe dirigée par Carlo Ancelotti semble se situer en quart de finale sur le plan européen, Xabi Alonso a lui livré son pronostic pour la victoire finale.

Arsène Wenger veut poursuivre sa carrière d'entraîneur au-delà de la présente campagne, même si ce n'est pas avec Arsenal. "C'est une certitude, que ce soit ici ou non", a déclaré Wenger, dont le contrat arrive à son terme à la fin de la saison.

Alors forcément, quand Wenger s'est présenté ce vendredi en conférence de presse, il a été très peu été question du cinquième tour de FA Cup de lundi prochain contre la modeste formation de Suton. "Je ne veux pas revenir dessus". "Nous avons d'autres priorités", élude-t-il.

Le PDG d'Uber renonce à conseiller Donald Trump — DeleteUber
Plusieurs remettaient en question sa présence à cette table à la suite du décret sur l'immigration annoncé le 27 janvier. Enfin, ce mouvement a également mis en avant la difficulté que les utilisateurs avaient à supprimer leur compte Uber.

"Je déteste la défaite et c'est dur à encaisser mais j'ai la force et l'expérience pour m'en remettre", assure Wenger, malgré la défaite infligée par le Bayern Munich. Ils veulent le voir partir, surtout après l'humiliation vécue en Ligue des Champions.

Les Gunners ont pris l'eau pendant onze minutes en seconde période, encaissant trois buts à Munich pour se rapprocher d'une septième élimination consécutive en 8es de finale. Arsenal est actuellement 4e du championnat anglais, à dix points du leader, Chelsea.

Approuvez-vous le slogan de Paris 2024 "made for sharing" ?
VIDÉO - Gameiro signe un triplé en 5 minutes avec l'Atlético de Madrid