Le PDG d'Uber renonce à conseiller Donald Trump — DeleteUber

Le PDG d'Uber renonce à conseiller Donald Trump — DeleteUber

Le PDG d'Uber renonce à conseiller Donald Trump — DeleteUber

La raison est la suivante: le CEO d'Uber, Travis Kalanick, avait accepté de rejoindre le comité de conseil économique de Donald Trump. Plusieurs remettaient en question sa présence à cette table à la suite du décret sur l'immigration annoncé le 27 janvier.

Il explique dans son mémo que " se joindre à ce groupe n'avait jamais été censé être un soutien au président ou à sa politique, mais c'est malheureusement exactement ainsi que cela a été interprété".

"Le décret blesse de nombreuses personnes dans tous les États-Unis".

Opération antiterroriste dans la région de Bruxelles — Belgique
Plusieurs personnes soupçonnées d'être en partance ou de retour de Syrie ont été emmenées pour audition, selon le site. Selon le bureau du procureur fédéral, cette opération n'est pas liée aux attentats de Bruxelles.

Face à l'ampleur de la mobilisation, Travis Kalanick a décidé de quitter le comité consultatif.

Ils estiment que leur patron ne s'est pas franchement opposé au décret de Donald Trump, signé la semaine dernière, qui interdit l'accès du territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans (la Syrie, l'Iran, l'Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen). Enfin, ce mouvement a également mis en avant la difficulté que les utilisateurs avaient à supprimer leur compte Uber.

Échec en cour d'appel de l'administration Trump