Demi-tour toute ! Fillon ne veut plus avoir affaire au parquet financier

Antonin Levy l'avocat de François Fillon

Antonin Levy l'avocat de François Fillon

Après des révélations de l'hebdomadaire Le Canard enchaîné, la justice a ouvert une enquête le 25 janvier pour jauger la réalité du travail effectué pendant quinze ans par Penelope Fillon en tant qu'assistante parlementaire de son mari et de son suppléant.

Les avocats du couple "doutent" de l'impartialité des enquêteurs et annoncent une plainte pour violation du secret de l'instruction. "L'absence de cette infraction rend le PNF incompétent pour enquêter et son enquête en devient illégale, nulle", a ajouté Me Levy. "Nous avons fait cette demande en conscience, afin de préserver les intérêts de nos clients, mais aussi et peut être surtout au nom de l'État de droit démocratique". "Nous déposons donc une plainte afin que toute la lumière soit faite sur cette violation du secret de l'instruction" ont-ils déclaré.

Pierre Cornut-Gentille, qui représente Penelope Fillon, est allé jusqu'à revenir, jeudi, sur la promesse de François Fillon qu'il se retirerait de la course en cas de mise en examen.

En Allemagne, Sigmar Gabriel renonce face à Merkel
Le 29 janvier, le Parti social-démocrate allemand nominera un candidat à opposer à Angela Merkel lors des élections à venir. Par ailleurs, Sigmar Gabriel, personnalité abrupte, n'a jamais réussi à se faire réellement apprécier des Allemands.

Le code pénal prévoit que le détournement de fonds publics s'applique à une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, un comptable public, un dépositaire public ou l'un de ses subordonnés.

Dénonçant la responsabilité du PNF dans l'élection présidentielle, ils demandent donc à ce dernier soit de classer l'affaire, soit de transmettre le dossier au parquet de Paris ou bien d'ouvrir une information judiciaire afin de pouvoir saisir la chambre de l'instruction, voire de renvoyer l'affaire devant le tribunal correctionnel pour exercer des recours ou des demandes d'actes sur une procédure qu'ils estiment entachée. Ils pourraient, en revanche, contester la compétence du Parquet National Financier lors d'un éventuel procès.

La révélation de ces emplois avait suscité la polémique, François Fillon expliquant lui-même sur TF1 les avoir embauchés car ils étaient avocats, alors qu'ils n'avaient pas encore prêté serment à l'époque.

POLITIQUE - HÉRAULT : HERAULT - Carole DELGA menacée et insultée : Déclaration de Christian ASSAF