Opération antiterroriste dans la région de Bruxelles — Belgique

Exclusif

Exclusif

Il s'agissait de perquisitions menées par les unités antiterroristes.

La justice belge a remis en liberté "après audition" sept personnes interpellées ce matin en région bruxelloise lors de perquisitions dans le cadre d'une opération antiterroriste, a indiqué dans la soirée le parquet fédéral belge. Selon le bureau du procureur fédéral, cette opération n'est pas liée aux attentats de Bruxelles.

Les huit perquisitions ont été menées par la police judiciaire fédérale de Bruxelles à Laeken, Anderlecht, Molenbeek-Saint-Jean et Schaerbeek, à la demande d'un juge d'instruction spécialisé en matière de terrorisme à Bruxelles.

Trump assigné en justice par une ONG — Etats-Unis
Il a également placé l'ensemble de ses participations dans un trust, géré par le même Allen Weisselberg. Déjà sur le gril avant son élection, Donald Trump n'en a pas fini avec ses opposants.

Plusieurs personnes soupçonnées d'être en partance ou de retour de Syrie ont été emmenées pour audition, selon le site.

Depuis les tueries de Paris et Bruxelles, la Belgique a renforcé les mesures de sécurité et multiplié les opérations et descentes de police à mesure que se poursuivaient les enquêtes.

La Belgique est le pays de l'Union européenne qui fournit le plus de jihadistes en Irak et en Syrie proportionnellement à sa population, avec un nombre estimé de 465 combattants.

Drôme : Une institutrice accusée de scotcher les élèves dissipés à leur chaise
Usain Bolt perd l'une de ses neuf médailles d'or