Foot: L'Euro-2016 a généré 1,22 milliard d'euros de retombées économiques

Football- Euro- Paris avait mis les petits plats dans les grands pendant l'évènement

Paris avait mis les petits plats dans les grands pendant l'évènement

Plus de 600.000 touristes ont sillonné l'Hexagone à l'occasion de cet événement sportif, selon une étude du ministère des Sports.

Outre le succès populaire généré par l'événement, l'EURO 2016 a également constitué une bonne affaire sur le plan économique pour la France.

Les retombées économiques se répartissent en 625,8 M€ pour le tourisme (35% pour le logement, 30% pour la restauration, 15% pour les transports et 20% pour les visites et souvenirs) et 596 M€ pour l'organisation.

Un nouvel organe du corps humain a été découvert!
Un nouvel organe du corps humain a été découvert par des chercheurs de University Hospital Limerick en Irlande: le mésentère. Cet organe devrait permettre de mieux comprendre et donc traiter les maladies abdominales et digestives.

Le ministère en charge des sports rend aujourd'hui publique une étude menée conjointement par le CDES et l'agence Keneo au sujet des retombées générées par l'organisation de l'EURO 2016 sur l'économie française.

Les experts ont notamment calculé les retombées touristiques liées aux 613.000 spectateurs étrangers et aux 34.000 " hospitalités " pour parvenir à la somme de 625,8 millions d'euros.

Au total, 2,5 millions de spectateurs ont suivi les matches dans les stades, et quatre millions de supporters dans les "Fan zones". Selon cette étude, ils ont dépensé 154 euros par journée, et la durée de leur séjour est évaluée à 7,9 jours en France. Celle-ci a déboursé 360 millions d'euros. Ce chiffre est peu ou prou celui dépensé par les personnes accréditées (34,8 millions d'euros) alors que les sponsors n'ont déboursé que 22,6 millions d'euros. Selon le ministre des Sports Patrick Kanner, interrogé mardi matin sur RMC, l'Euro a généré "117.000 mois travaillés soit l'équivalent de presque 10.00 équivalents temps plein".

Les urgences ont atteint les "limites de leurs capacités", dit Touraine — Grippe