En Allemagne, Sigmar Gabriel renonce face à Merkel

Le président du Parti social-démocrate allemand et ministre de l'Economie Sigmar Gabriel a renoncé à briguer la chancellerie

En Allemagne, Sigmar Gabriel renonce face à Merkel

Le Parti social-démocrate allemand (SPD) a choisi l'ancien président du Parlement européen Martin Schulz pour affronter Angela Merkel dans la course à la chancellerie lors des législatives de septembre. D'un ton émotionnel, Sigmar Gabriel a justifié sa décision devant ses pairs du parti, médusés et soulagés: "Il en va de la survie du SPD". Ce qui n'était qu'une rumeur est devenu une réalité ce mardi quand l'actuel président du SPD, Sigmar Gabriel, a officiellement renoncé et laissé la place à Martin Schulz. Le président du SDP, vice-chancelier, ministre de l'Économie, ne mènera pas la bataille contre Angela Merkel, lors des élections au Bundestag du 24 septembre. "Une suite à cela a été le renforcement des partis populistes anti-européens et l'endommagement, non seulement de la démocratie, mais aussi d'un climat d'investissement ".

Un récent sondage accorde 38% des intentions de vote à l'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel et à la CSU, son aile bavaroise. "Après l'élection présidentielle aux États-Unis, on peut même dire que la société à travers le monde est à la dérive".

Cette candidature doit encore être formellement entérinée dimanche par le comité directeur du SPD. Par ailleurs, Sigmar Gabriel, personnalité abrupte, n'a jamais réussi à se faire réellement apprécier des Allemands.

" On va tout faire pour aller au bout " — Cabella
Ce dimanche, l'OM a eu du mal face à Toulouse mais a assuré l'essentiel en se qualifiant pour le prochain tour de Coupe de France. Je suis content d'avoir marqué ce doublé, cela a permis à mon équipe de gagner.

Le 29 janvier, le Parti social-démocrate allemand nominera un candidat à opposer à Angela Merkel lors des élections à venir.

En décembre, peu après avoir annoncé qu'il renonçait au perchoir européen pour se présenter aux législatives en Allemagne, Martin Schulz recueillait 57% d'opinions favorables, soit autant que la chancelière allemande.

Sigmar Gabriel, écrit Die Zeit, serait intéressé par le poste de ministre des Affaires étrangères. Il sera remplacé au ministère de l'Economie par son adjointe, Brigitte Zypries. "Pour vraiment mener avec succès une campagne électorale, il faut remplir deux conditions, a-t-il déclaré à l'hebdomadaire " Stern ".

Trump assigné en justice par une ONG — Etats-Unis