La tentation hollandaise d'une ligne TSV : "Tout sauf Valls"

Bernard Cazeneuve a été nommé en remplacement de Manuel Valls à la tête du gouvernement, Bruno Le Roux héritant du ministère de l'intérieur au terme d'un remaniement minimaliste qui laisse inchangés les équilibres dans la majorité. A 51 ans, il remplace Bernard Cazeneuve après avoir présidé le groupe socialiste, écologiste et républicain à l'Assemblée nationale.

Il n'en a pas été question dans le discours entre les deux hommes.

La passation de pouvoir a eu lieu à Matignon mardi après-midi.

Cette fragmentation fragilise les chances de la gauche, face à la dirigeante de l'extrême droite Marine Le Pen, portée par une vague populiste mondiale, par les peurs nées des attentats et par la crise migratoire sans précédent en Europe, et face au candidat de la droite François Fillon, vainqueur sans appel de la primaire de son camp et favori des sondages.

Le président Hollande, très impopulaire, a annoncé jeudi dernier qu'il ne briguerait pas de second mandat, ouvrant la voie aux ambitions de Manuel Valls, prêt depuis des semaines à se lancer dans la bataille. Avocat de formation, d'un tempérament discret mais bon orateur, Bernard Cazeneuve, 53 ans, est récompensé pour son indéfectible fidélité au chef de l'État, avec lequel il a traversé en première ligne les épreuves des attentats de 2015 et 2016.

"Chemises arrachées" : prison avec sursis pour trois ex-salariés d'Air France
Le procureur a requis des peines allant de deux à quatre mois de sursis et une amende de mille euros. Dix autres ex-salariés, poursuivis pour des dégradations , ont écopé d'une amende de 500 euros .

Pour affaiblir la candidature de l'ancien locataire de Bercy, Manuel Valls met donc la pression sur "son ancien ministre", comme il l'a souligné.

Bruno Le Roux a effectué son premier déplacement mardi soir, d'abord à la Préfecture de police de Paris, puis à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) où il s'est rendu à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), ensuite au Groupement de gendarmerie et enfin au Service départemental d'incendie et de secours. Son successeur est Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur.

Moins de quarante-huit heures après avoir annoncé son entrée dans la course pour la présidentielle, Manuel Valls est déjà opérationnel.

Il est, alors, totalement inconnu du grand public mais a séduit François Hollande et l'entourage du nouveau président de la République par sa fidélité politique à toute épreuve, son excellente connaissance des dossiers et un sens de l'humour capable, dit-on, de détendre l'atmosphère la plus crispée. Lors de la passation de pouvoirs, il a dit "son amitié indéfectible" à Manuel Valls, sans toutefois exprimer de soutien direct à la campagne de son prédecesseur.

Un Français sur trois (33%, +6) "pourrait voter" au 1er tour de la présidentielle 2017 pour l'ex-ministre de l'Économie, qui n'entend pas se présenter à la primaire.

Grammy Awards 2017 : Rihanna jalouse des nominations de Beyoncé ? Elle réagit
Amende d'un demi-milliard infligée par l'UE — Manipulation de taux