La police tunisienne interroge la famille du suspect — Attentat à Berlin

Le marché de Noël sur Breitscheidplatz à Berlin le 21 décembre 2016 deux jours après l'attaque au camion-bélier

Le marché de Noël sur Breitscheidplatz à Berlin le 21 décembre 2016 deux jours après l'attaque au camion-b

Un avis de recherche est lancé à travers toute l'Europe dès le mercredi 21 décembre à minuit. La police a d'ailleurs effectué des vérifications dans plusieurs hôpitaux de Berlin, selon ces médias. Il avait été placé sous surveillance policière pour un possible projet d'attentat, avant que la justice ne classe l'affaire faute d'éléments probants.

Il s'agit d'un demandeur d'asile arrivé en juillet 2015 en Allemagne et dont la requête a été rejetée en juin. Six victimes de l'attentat de lundi sont Allemandes.

L'islamiste a été interpellé lors d'un contrôle de routine. Les policiers ont riposté, touchant mortellement le jeune homme de 24 ans.

Selon, on aurait retrouvé dans sa poche des billets de train français permettant de reconstituer une partie de son voyage depuis Berlin.

L'homme, qui faisait l'objet d'un mandat de recherche européen depuis que ses empreintes ont été retrouvées dans le camion qui a été utilisé pour tuer 12 personnes sur un marché de Noël lundi soir, a vécu pendant quatre ans en Italie. L'AFP a indiqué, en milieu d'après-midi, que le suspect tunisien aurait été en lien étroit avec un ressortissant irakien de 32 ans, identifié comme Ahmad Abdulaziz Abdullah. Ce dernier a été arrêté en novembre avec quatre complices pour avoir monté un réseau de recrutement pour le compte du groupe EI, selon le parquet fédéral.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Amri a été repéré devant la gare milanaise de Sesto San Giovanni par une patrouille de police qui l'a arrêté alors qu'il se comportait de manière "suspecte".

Patient sportif : prudence avec les compléments alimentaires
Une fois de plus, le danger des compléments alimentaires pour sportifs est pointé par l'Agence de sécurité sanitaire. Actuellement, de nombreux compléments alimentaires pour sportifs sont proposés sur le marché.

Toujours en Allemagne, la polémique enfle sur les conséquences à tirer de l'attentat berlinois, qui a mis en évidence des dysfonctionnements inquiétants. Le tout, en changeant de noms - son avis de recherche mentionnait pas moins de six alias - comme de visages.

Un Tunisien est de nouveau auteur d'un drame terroriste...

La famille de Anis Amri, l'auteur présumé de l'attaque au camion-bélier en début de semaine contre un marché de Noël de Berlin, a affirmé jeudi qu'il s'était radicalisé en prison à Italie.

Il était aussi visé depuis mars par une enquête confiée au parquet de Berlin pour "préparation d'un acte criminel grave représentant un danger pour l'Etat".

Le ministre Allemand a ajouté que la Tunisie " a disputé le fait que cette personne soit l'un de ses ressortissants et les documents nécessaires n'ont pendant longtemps pas été établis ".

Viadeo passe dans les mains de la branche PA du Figaro — Emploi