Dépakine: lancement d'une action de groupe contre Sanofi

Dépakine : une action de groupe lancée contre le laboratoire Sanofi

Des victimes de la Dépakine lancent une action de groupe contre Sanofi

Avec cette action de groupe, l'Apesac espère pouvoir faire condamner le laboratoire Sanofi.

L'Apesac et ses 2 000 familles reprochent à Sanofi d'avoir gardé secret "les risques importants de malformations et de troubles neurodéveloppementaux encourus par les enfants ". "Nous avons lancé la première phase amiable de l'action de groupe en écrivant une lettre recommandée au groupe Sanofi-Aventis France pour lui demander d'accepter sa responsabilité et d'indemniser les victimes", a en effet affirmé Charles Joseph-Oudin, l'avocat d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant, selon l'AFP. L'Apesac va s'appuyer sur les dossiers de 14 familles. Elle ne sera ouverte à toutes les familles de victimes que dans un deuxième temps, "lorsque le juge aura caractérisé la responsabilité de Sanofi" et que "le jugement sera définitif", a encore précisé l'avocat de l'Apesac. Une première en France. Depuis, le ministère de la Santé a lancé une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales et, le mois dernier, Marisol Touraine a fait voter la création d'un fonds d'indemnisation pour les victimes. Avec son ex-épouse résidant en Charente, ils mènent un long combat pour leur fille Euphrasie, 8 ans, lourdement handicapée. Le laboratoire Sanofi a recu l'assignation de l'association.

Réservations ouvertes pour l'Alpine Première Edition
C'est d'ailleurs cette dernière qu'Alpine vise puisque les tarifs (hors options) se tiennent globalement entre les deux produits. Ce dernier a également le choix entre trois couleurs pour cette série spéciale (Bleu Alpine , Noir Profond ou Blanc Solaire).

" Cette démarche vient s'ajouter aux différentes actions déjà engagées au civil et au pénal". Cette procédure a pour but de reconnaître la responsabilité de Sanofi pour tromperie aggravée.

"Autre avantage, " cette procédure est gratuite pour les familles puisque c'est l'APESAC qui dépose le recours et engage donc les frais d'expertise", poursuit-elle". Il y aura le fond d'indemnisation mais également l'action de groupe que nous rejoindrons par le biais de l'association ainsi que d'autres procédures très certainement.

L'hôpital américain confirme l'embolie pulmonaire de Polnareff
Qui est Felicity Jones, l'actrice qui joue l'héroïne du film — "Rogue One"