Berlin : Merkel admet d'emblée que le terroriste pourrait être un migrant

Pour Trump les attentats en Europe sont une guerre de religions à échelle mondiale

Donald Trump président élu des États-Unis

Sur le plan politique, les critiques n'ont d'ailleurs pas tardé contre Angela Merkel. Lourd symbole, elle a eu lieu tout près de l'église du Souvenir, un haut lieu de la mémoire de Berlin, puisque cette église a été laissée volontairement en ruines pour commémorer le martyre de la ville ravagée durant la Seconde Guerre mondiale. De nombreux touristes apprécient l'endroit, connu pour son vin chaud et propice à l'achat de petits cadeaux d'artisanat.

D'après le Spiegel, alors que le chauffeur retrouvé mort dans la cabine portait des traces de coups et a été tué par balles, le suspect interpellé ne présentait aucune trace de lutte ni de poudre sur lui, lors des examens dont il a fait l'objet.

La police de Berlin a, de son côté, indiqué, hier, que le conducteur du camion était " probablement " en fuite après avoir dans un premier temps affirmé avoir arrêté l'auteur présumé. Les blessés sont transportés vers les principaux hôpitaux berlinois. Après avoir lancé son camion sur la foule, le chauffeur a en effet tenté de s'enfuir à pied, profitant du chaos. "Il a dit se trouver dans un quartier plein de musulmans, être le seul Européen dans le bureau et aller manger un kebab", a rapporté le patron. Le camion s'est finalement mis en route à 19h34, toujours selon l'entreprise. Elle doit maintenant vérifier s'il s'agit du chauffeur du camion.

La police a lancé un appel à témoin, demandant aux personnes ayant assisté à la scène de lui faire parvenir films et photos pris sur place.

Depuis des mois, le ministère de l'Intérieur ne cessait de répéter que l'Allemagne était particulièrement menacée. Daech a revendiqué l'attaque mardi dans la soirée.

Naufrage de 800 migrants : 18 ans de prison pour le capitaine
Une tragédie qui avait mobilisé la communauté internationale au large de la Libye. "Ils ne pouvaient pas arriver vivants". Mardi matin, à moins de 2 km du tribunal, 678 migrants secourus dimanche au large de la Libye ont débarqué à Catane.

Plusieurs attaques se sont produites pendant l'été en Allemagne, soulevant de nombreuses inquiétudes quant à la sécurité nationale, notamment suite à l'afflux de réfugiés dans le pays au cours des dernières années.

Le véhicule a quitté son stationnement vers 19 heures 40, faisant un parcours de dix kilomètres environ jusqu'au marché de Noël.

Les réactions de solidarité se sont multipliées, de la France aux Etats-Unis, alors que l'Europe est régulièrement la cible d'attentats revendiqués par des groupes jihadistes.

Le président élu des États-Unis, Donald Trump, pour sa part, ne s'en est pas tenu à de simples condoléances.

Le semi-remorque qui a servi à l'attaque était équipé d'un GPS. Donald Trump ne mâche pas ses mots et se pose, comme il l'avait fait pendant sa campagne, comme le défenseur des chrétiens face à la menace terroriste.

Accusé d'information trompeuse par Bruxelles — Facebook