Barack Obama n'assistera pas aux funérailles de Fidel Castro

La future administration du président élu des Etats Unis Donald Trump a entretenu le flou dimanche sur la poursuite du dégel avec Cuba promettant

La future administration Trump entretient le flou sur le dégel avec Cuba

Après cette série d'hommages rendue par les Cubains, l'urne contenant les cendres de Fidel Castro parcourra de mercredi à samedi le millier de kilomètres qui séparent La Havane de Santiago de Cuba.

Dimanche, enfin, ses cendres seront enterrées au cimetière de Santa Ifigenia de Santiago, qui abrite déjà la tombe de José Marti, scellant alors la fin du deuil national décrété pour neuf jours, période pendant laquelle les dissidents ont préféré se faire discrets, notamment par crainte de représailles. "Où est Fidel? ", s'est exclamé à la tribune le président nicaraguayen, Daniel Ortega.

Des dirigeants du Parti communiste de Cuba, ainsi que de hauts responsables du gouvernement et des officiers supérieurs de l'armée, ont formé une garde d'honneur devant un portrait de celui qui était plus connu par le peuple sous le nom d'"El Comandante". " Ils ont tenté de le tuer de mille manières, mais plus de dix présidents américains n'y sont pas parvenus (...) Fidel et Cuba ont changé le monde "au XXsiècle, a ensuite relevé un autre inconditionnel, le Bolivien Evo Morales". Puis de conclure: " Cher Fidel (...) ici, où nous commémorons nos victoires, nous te disons aux côtés de notre peuple dévoué, combatif et héroïque: "Hasta la victoria, siempre!" .

Au delà de l'idéologie marxiste- léniniste, la révolution cubaine trouve ses racines dans la la santeria, une religion d'origine africaine un syncrétisme de catholicisme, et de cosmogonie africaine - et ses divinités d'origine yoroubas, les orishas.

Le président de l'Equateur, Rafael Correa est l'un des premiers à avoir fait savoir dimanche qu'il serait présent aux funérailles de cette figure centrale de la Guerre froide, célèbre pour ses coups d'éclat et ses discours interminables, mais aussi pour son uniforme vert olive, ses cigares et sa barbe légendaire.

Le président du PSG se sent abandonné — Affaire Serge Aurier
Aurier , champion d'Afrique des nations en 2015, a déjà régulièrement défrayé la chronique depuis son arrivée au PSG. Coureur infatigable, il est également capable, par ses déboulés et ses centres, d'apporter le danger à tout moment.

La Chine a dépêché son vice-président Li Yuanchao tandis que Xi Jinping s'est rendu mardi à l'ambassade de Cuba à Pékin pour présenter ses condoléances, affirmant que son pays avait perdu un "camarade proche et un véritable ami".

En revanche, les dirigeants du Zimbabwe Robert Mugabe, de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema, d'Afrique du Sud Jacob Zuma seront présents, de même que l'ancien roi d'Espagne Juan Carlos et l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder.

Seul chef de gouvernement européen ayant fait le déplacement, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré à son arrivée qu'il souhaitait rendre "hommage à cette grande personnalité qui était une flamme ayant inspiré non seulement Cuba et l'Amérique latine, mais le monde entier".

Des " Viva Fidel " ont résonné mardi soir sur la place de la Révolution où s'étaient massées des dizaines de milliers de personnes.

Critiqué par l'ONU et par ses opposants pour des violations des droits de l'homme, Fidel Castro reste toutefois vénéré par beaucoup de Cubains, qui ont pris la nouvelle de son décès, vendredi à 90 ans, comme un séisme. " au passage de la " Caravane de la liberté ", le convoi composé de sept véhicules.

Vers une sortie d'épisode ce week-end, à Paris — Pollution
Appel de six capitales à un "cessez-le-feu immédiat" — Alep