Amende d'un demi-milliard infligée par l'UE — Manipulation de taux

Le français Crédit Agricole la britannique HSBC et l’américain JPMorgan ont été mis à l'amende par l'UE

Le français Crédit Agricole la britannique HSBC et l’américain JPMorgan ont été mis à l'amende par l'UE. | Reuters

Les trois établissements ont été sanctionnés pour un total de 485 millions d'euros dans le cadre d'une affaire d'entente pour manipuler le taux d'interêt en euros Euribor. Elle s'élève à près de 337 millions d'euros.

Le Crédit agricole (banque française), le HSBC (établissement britannique) et JPMorgan Chase (américain) vont devoir casquer, et pas des broutilles, pour avoir fraudé. La banque se dit " convaincu [e] de n'avoir pas commis d'infraction au droit de la concurrence ". Nous allons continuer à nous défendre énergiquement contre ces allégations, en l'occurrence via de probables appels devant les tribunaux européens. HSBC, qui "dément avoir participé à un cartel anticoncurrentiel", a pour l'instant simplement indiqué qu'elle examinait ses options juridiques. "Les banques doivent respecter les règles de concurrence de l'UE au même titre que n'importe quelle autre entreprise exerçant ses activités dans le marché unique".

Madame Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a déclaré: 'Un secteur financier sain et concurrentiel est indispensable pour soutenir l'investissement et la croissance.

Dans le collimateur de l'exécutif européen: l'entente de ces banques sur des éléments de fixation de l'indice de référence interbancaire en euros (Euribor). Les traders impliqués au sein des banques concernées entretenaient des contacts réguliers au moyen de forums de discussion ou de services de messagerie instantanée.

Florent Manaudou présente sa nouvelle petite-amie tahitienne sur Instagram
Même si il laisse pour l'instant les bassins de côté pour se consacrer au handball, le sportif semble continuer à nager.dans le bonheur.

"Nous avons trouvé un grand nombre de messages échangés entre traders qui se félicitaient mutuellement et se remerciaient entre eux pour leur bon travail", a-t-elle précisé.

Dans la même affaire d'entente, une transaction avait été conclue en décembre 2013 avec Barclays, Deutsche Bank, RBS et Société Générale.

Le PDG du Crédit Agricole, Philippe Brassac, le 8 mars 2016 à Paris.

La tentation hollandaise d'une ligne TSV : "Tout sauf Valls"