Les forces d'élite de l'armée sont entrées dans Mossoul — Irak

C'est le premier bâtiment d'importance repris depuis le déclenchement, le 17 octobre, de la contre-offensive sur la grande ville du nord de l'Irak tenue depuis juin 2014 par l'organisation Etat islamique (EI). Elles ont pénétré dans des secteurs "sur la rive gauche de la ville de Mossoul", a déclaré le centre de commandement conjoint des opérations chargé de l'offensive pour reprendre Mossoul.

Les chefs du Hachd al-Chaabi affirment publiquement qu'ils ne comptent pas entrer dans Mossoul, une ville majoritairement sunnite, mais les commandants sur le terrain ne sont pas aussi catégoriques. "Notre objectif final est la libération" totale de Mossoul, a ajouté l'officier irakien qui s'exprimait depuis la localité de Gogjali, collée à Mossoul et également reprise par les forces irakiennes ce mardi.

Lundi soir, le premier ministre irakien Haïdar al Abadi a annoncé que les forces irakiennes engagées sur les différents fronts de l'offensive s'efforçaient de bloquer toutes les voies de sortie de Mossoul où se trouvent plusieurs milliers de djihadistes. "Nous allons refermer notre étau sur l'EI de tous les côtés", a-t-il lancé dans une allocution à la télévision publique.

Un drone d'observation survole les positions des jihadistes, qui se terrent dans les tunnels ou dans les maisons des habitants.

À l'est et au nord de la ville, les combattants kurdes ont consolidé leurs positions dans les villages récemment repris à l'EI.

PSG : Les changements à l'OM, Emery s'en réjouit
Ils ont d'ailleurs déjà commencé à défier l'OM en lançant mercredi leurs chants traditionnels hostiles aux Marseillais. Le Paris Saint-Germain reçoit l'Olympique de Marseille ce dimanche (20h45) en clôture de la 10e journée de Ligue 1 .

Au sud, les forces du gouvernement fédéral avancent vite mais sont encore loin du sud de Mossoul.

Il resterait encore 1,5 million d'habitants à Mossoul, selon les Nations unies, qui ont exprimé mardi leurs "sérieuses inquiétudes" quant au sort de ces civils qui risquent d'être utilisés comme boucliers humains par les jihadistes dans leur dernier effort pour conserver Mossoul.

Mais "la plupart des camions ont été empêchés de se rendre à Mossoul en raison de patrouilles aériennes de la coalition" internationale dirigée par les Etats-Unis, a expliqué Ravina Shamdasani, sa porte-parole. A ce jour, plus de 17 900 personnes ont fui leur foyer depuis le lancement de la bataille, selon l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Parallèlement à cette percée irakienne, un convoi militaire turc d'une trentaine de véhicules transportant notamment des chars et des pièces d'artillerie s'est mis en route ce mardi vers une zone proche de la frontière avec l'Irak, comme l'ont indiqué des responsables militaires à l'AFP.

Des organisations humanitaires s?inquiétaient mercredi du sort de plus d'un million de civils pris au piège à Mossoul maintenant que des forces irakiennes ont atteint la périphérie de ce bastion du groupe Etat islamique (EI).

Une bande d'ados frappe et gaze les passagers d'un TER